En perte de vitesse

Debordo Leekunfa confie sa carrière à David Monsoh : « Il faut le structurer et prendre le meilleur de lui-même », selon le producteur

People
Publié le Source : Linfodrome
debordo-leekunfa-confie-sa-carriere-a-david-monsoh-il-faut-le-structurer-et-prendre-le-meilleur-de-lui-meme-selon-le-producteur Ph DR

En perte de vitesse depuis le décès de DJ Arafat, Debordo Leekunfa a confié sa carrière à David Monsoh. Le premier producteur du couper-décaler dit travailler pour tirer le meilleur de Opah la Nation.

Debordo Leekunfa dont l’album ‘’Apogée’’ est annoncé depuis quelques temps par ses fans est au labo où il prépare en toute discrétion son retour sur la scène discographique. Le chanteur, ex-compagnon de DJ Arafat qui veut marquer l’univers de la musique ivoirienne a décidé de confier sa carrière à l’un des plus grands producteurs d’artistes du continent, David Monsoh. L’annonce de la production de la prochaine œuvre musicale de Debordo Leekunfa a été faite par le producteur lui-même.

Au Cameroun où il a séjourné récemment, David Monsoh s’est ouvert à G-Laurentine Assiga, la présidente du réseau des journalistes culturels du Cameroun. Dans un entretien vidéo accordé à la consœur, David Monsoh a confié être le nouveau producteur de Debordo Leekunfa. Pour ce fait, dit-il avoir mis Debordo Leekunfa en studio pour la sortie de son nouvel album. « Je suis en train de produire l’album de Debordo Leekunfa », confie le producteur.

Pour lui, Debordo Leekunfa est un talent qu’il faut structurer pour en tirer le meilleur profit. « C’est un très bon artiste et un bon chanteur. Il faut tout simplement le structurer et prendre le meilleur de lui-même et c’est ce que je suis en train de faire. Je travaille sur ce projet », a dévoilé l’ex-producteur de DJ Arafat.

PDG de la chaine de télévision B Black, David Monsoh est à l’origine de la création du couper-décaler. Il a été le premier producteur à croire aux talents des membres de la Jet-Set parisienne dont Douk Saga, Lino Versace, Borosanguy, Molare…C’est sous sa houlette que Douk Saga a signé sa première œuvre jetant les bases de la création du couper-décaler avec aux arrangements David Tayorault. Même s’il se dit fier d’avoir réussi cette « aventure extraordinaire », le patron d’Obouo Music dit déplorer toutefois le manque de structuration des artistes ivoiriens.