Protection du patrimoine mondial : Le gouvernement ivoirien plaide pour l’inscription des mosquées de style soudanais

People
Publié le Source : Linfodrome
protection-du-patrimoine-mondial-le-gouvernement-ivoirien-plaide-pour-l-inscription-des-mosquees-de-style-soudanais Ph DR

La ministre de la Culture et de l'Industrie des Arts et du Spectacle, Harlette Badou N'Guessan Kouamé a assisté vendredi 16 juillet 2021 au Bureau Unesco d’Abidjan par visioconférence à l'ouverture de la 44ème session élargie de la convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel de l’Unesco. Une convention au cours de laquelle Mme Harlette Badou N'Guessan Kouamé a plaidé au nom du gouvernement ivoirien pour l’inscription des mosquées de style soudanais.

Mme Harlette Badou N'Guessan Kouamé a saisi l’occasion du lancement en Chine précisément à Fuzhou de la 44ème session élargie de la Convention de l'Unesco pour la protection du patrimoine mondial pour plaider auprès de l’Unesco pour l’inscription des mosquées de type soudanais. A l’occasion, elle a noté que dans la partie nord de la Côte d'Ivoire, se trouvent des mosquées de style soudanais dont certaines ont un peu plus de 100 ans. Patrimoine culturel et architectural du pays, ces édifices religieux, selon elle, témoignent d'un savoir-faire ancestral de grande qualité.

Défendant le dossier ivoirien, la première responsabilité de la culture ivoirienne a indiqué que la Côte d'Ivoire voudrait que ses monuments fassent partie du patrimoine mondial de l'Unesco, afin d'en conserver les souvenirs et promouvoir les valeurs artistiques qui s'y rattachent.

Par ailleurs, le dossier ivoirien sera présenté par le ministère de la Culture et de l'Industrie des Arts et du Spectacle, le 26 juillet prochain. En plus des mosquées, le dossier défendu par la ministre Harlette Badou N’Guessan Kouamé durant la 44ème session concerne l’examen du plan de gestion et de conservation de Grand-Bassam, ville déjà inscrite au patrimoine mondial depuis 2012. Jean-Louis Moulot, maire de la ville de Grand-Bassam s'est dit « confiant, au regard des progrès qui ont été accomplis et la volonté affirmée du gouvernement de préserver ce bien et le valoriser ».

Si, au terme de la 44e session du comité du patrimoine mondial de l'Unesco, le 30 juillet 2021, les mosquées de type soudanais en terre ivoirienne sont inscrites au patrimoine mondial, ce serait le deuxième site culturel ivoirien à avoir le label Unesco. Et ils s’ajouteront à la liste des trois sites naturels du patrimoine mondial que sont les parcs nationaux de la Comoé et de Taï ainsi que la réserve naturelle intégrale du Mont Nimba.