‘’Affaire 49 soldats’’: Éjecté de scène après des piques contre des artistes Maliens, Debordo récidive

Publié le Modifié le
affaire-49-soldats-ejecte-de-scene-apres-des-piques-contre-des-artistes-maliens-debordo-recidive Debordo Leekunfa, Artiste chanteur
People

L'artiste Ivoiren, Debordo Leekunfa veut manifester son soutien aux 49 soldats écroués au Mali et partant, démonter son patriotisme. 

Débordo Leekunfa ne lâche pas l’affaire. Face à la situation des 49 soldats Ivoiriens arrêtés et écroués au Mali, l’artiste veut démontrer son patriotisme aux yeux du monde.

Débordo sommé de quitter la scène

L'artiste coupé décalé, Débordo Leekunfa était en live ce week-end au maquis l'internat du côté de Yopougon. Bonne ambiance,  chorégraphie impeccable avec ses danseurs,  tout se déroulait bien jusqu'à ce que l'artiste demande à son orchestre de faire une pause car il avait un message à véhiculer. En effet, au regard de la situation citée plus haut, le message de Débordo était à l'endroit des artistes Maliens

un concert de soutien à ses compatriotes écroués au Mali

« Sidiki Diabaté si tu es garçon, faut faire concert je vais voir. S'il y a un artiste malien qui est garçon, qu'il face un  concert on va voir clair dedans>», disait-il lorsque son micro fut automatiquement interrompu par les organisateurs. En effet,  Aimé Zébier, le patron de cet espace de loisir, qui n'a pas cautionné que son espace de détente soit transformé en agora, a donc donné instructions pour que l'artiste abandonne son projet.

La réponse de Debordo

Empêché de faire passer son message sur la scène du maquis l’internat, Debordo veut créer son propre cadre d’expression.  Il annonce alors un concert de soutien à ses compatriotes écroués au Mali.

« Je me battrai corps et âme pour ma patrie. Dans peu de temps, je donnerai un concert au palais de la culture en hommage à nos 49 soldats. Vive leur libération!. La date vous sera communiquée. Que chacun prépare son drapeau. Nous allons démonter au monde entier l’amour qu’on porte pour notre pays.


Vive la Côte d’Ivoire, Vive la patrie, Vive l’Ivoirien, Côte d’Ivoire Oyé! Mais surtout, mettez Dieu dans tout ce que vous faites! Car moi, seul Dieu me gère», a-t-il posté sur sa page Facebook en réponse à la scène du maquis l’Internat.

Vidéo