Sept mois après son retour d’exil Ce que devient le colonel Major Konan Boniface

Politique
Publié le Source : Soir info
sept-mois-apres-son-retour-dexil-ce-que-devient-le-colonel-major-konan-boniface Le colonel major Konan Boniface continue de vivre dans la discétion.

Rentré d’exil le vendredi 29 juillet 2011, le colonel major Konan Boniface a adopté jusque-là, la politique de la loi de l’Omerta. L’officier supérieur qui a été un des piliers du système militaire de l’ex-président Laurent Gbagbo, est resté discret depuis son retour du Ghana où il s’était refugié après la chute du régime Fpi.

Depuis sept mois qu’il se trouve à Abidjan, Konan Boniface bénéficie d’une attention particulière des autorités ivoiriennes. Il jouit de ses droits pécuniaires, et sa sécurité est assurée par des gardes affectés par l’état-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire. L’ancien commandant des fusiliers marins commandos (Fumaco) ne vit pas de façon hérétique. Comme les généraux Philippe Mangou (ex-Chef d’état major) et Edouard Tiapé Kassaraté (ex-commandant supérieur de la gendarmerie), le colonel major Konan Boniface collabore avec le pouvoir Ouattara qui le consulte de temps à autre sur des questions de sécurité. Mais à la différence des deux généraux susmentionnés, l’ancien commandant du théâtre des opérations sous le régime Gbagbo, est absent aux cérémonies officielles auxquelles prend part le président de la République ou aux grandes rencontres de l’armée.

Toutefois, le capitaine de vaisseaux major (dénomination de son grade dans la marine) Konan Boniface a été aperçu au séminaire-bilan du ministère de la défense, tenu du 1er au 3 février 2012 de l’armée à Grand-Bassam. Approché, l’homme s’est montré réservé et n’a pas voulu donner son avis sur la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire. Selon des sources dignes de foi, l’officier supérieur a de bons rapports avec les ministres en charge de la sécurité et de la Défense, et surtout avec le chef d’état major général des armées (Cemg), le général de division Soumaïla Bakayoko. Si le colonel major Konan Boniface est choyé par le pouvoir Ouattara, il n’en demeure pas moins que celui-ci demeure sur ses gardes. Il exerce sur l’ex-patron des Fumaco, un doux-contrôle qui ne le frustre pas ou ne l’inquiète pas. Bien au contraire, les autorités politiques et militaires ménagent le colonel major Konan Boniface et sa famille. Dans quel but ? Elles seules le savent. Avant et pendant la crise post-électorale, et longtemps pendant la crise armée qui a opposé le pouvoir Gbagbo à l’ex-rébellion des forces nouvelles, Konan Boniface et ses troupes ont été des boucliers infranchissables de l’ex-régime ivoirien.

L’officier qui s’est avéré intraitable, a opposé une résistance farouche aux Forces nouvelles qui font partie aujourd’hui, de l’armée régulière en Côte d’Ivoire.


BAMBA Idrissa