Présidentielles 2020 et législatives 2021 : "Tirs groupés" de la société civile pour le renforcement des capacités des agents de la Cei

Politique
Publié le Source : Linfodrome
presidentielles-2020-et-legislatives-2021-tirs-groupes-de-la-societe-civile-pour-le-renforcement-des-capacites-des-agents-de-la-cei Au terme des deux jours d'échanges, une synthèse des grandes recommandations de la table-ronde sera remise à la Cei, pour les prochaines élections.

Une table-ronde postélectorale organisée par le National democratic institute (Ndi), s'est tenue ce jeudi 06 mai 2021 à Abidjan Cocody Angré, autour du thème : "Quelles leçons apprises du processus électoral 2020 et 2021". À l'occasion des organisations de la société civile (Osc) ont fait des "tirs groupés" et recommandations pour le renforcement des capacités des agents de la Commission électorale indépendante (Cei).

Traoré François, directeur des programmes du Ndi en charge du "Programme Transition et inclusion politique" (Prix), a présenté les objectifs, attentes et règles de base du séminaire. Il s'agissait de réunir les principaux acteurs impliqués dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire pour faire le bilan des élections présidentielles de 2020 et législatives 2021, et faire des recommandations en vue d’améliorer les échéances à venir. Précisément, il était question de faire le bilan des actions posées par les différents acteurs et les recommandations issues de leurs actions (partis politiques, société civile, Cei). Des discussions autour des recommandations des différents acteurs pour établir une feuille de route de plaidoyer, la présentation et discussion des recommandations des différents acteurs à l’organe de gestion des élections (la Cei), vont aussi marquer cette table-ronde postélectorale. "Après un cycle électoral qu'à connu la Côte d'Ivoire, il était pour nous, en tant qu'acteurs qui accompagnent le processus électoral en Côte d'Ivoire, de faire une pose et de se retrouver pour faire le bilan, tirer des leçons, et voir ce qui a marché et ce qui n'a pas marché, et nous projeter en vue d'améliorer les résultats futurs", a indiqué Traoré François. Il a souligné qu'il est important que la Cei soit à l'écoute des structures, institutions et Osc qui accompagnent les différentes élections en Côte d'ivoire.

L’atelier se déroulera sous forme de présentations suivies d’échanges des différents acteurs. La première journée, ce jeudi, sera consacrée à la revue des recommandations et à leur toilettage au cours de travaux de groupe. La deuxième et dernière journée, ce vendredi 07 mai 2021, sera essentiellement meublée d’échanges interactifs entre la Cei et les autres participants sur les recommandations du premier jour.

Une cinquantaine de personnes issues de plusieurs structures, dont

Indigo Ci, le Ndi, la Cied, le Cndh, l'Usaid, l'Union européenne, l'Union africaine et d'autres acteurs de la société civile, ont pris part à cette table-ronde postélectorale. Pour l'essentiel, les participants ont fait part des leçons apprises lors des processus électoraux de 2020 et 2021. Ils ont également fait des recommandations pour les échéances électorales à venir. Celles-ci tournent autour de l'instauration d'un dialogue inclusif par le gouvernement, d'une utilisation plus saine des réseaux sociaux, d'une meilleure organisation des Organisations de la société civile (Osc) avant la tenue des élections, de la formation des militants de partis politiques, d'un déploiement plus rapide du matériel électoral, ainsi que d'une meilleure communication sur les processus électoraux, entre autres. Une recommandation en particulier est revenue dans les différentes interventions des Osc. Il s'agit de celle qui concerne le renforcement nécessaire des capacités des agents de la Cei.

Au total, selon les intervenants, la prise en compte de ces quelques recommandations permettront à la Côte d'Ivoire d'avoir des élections sans violences.

Eddy BIBI