Projet de loi sur la mise en œuvre de la monnaie Eco : Le groupe parlementaire EDS dit niet et livre les raisons

Politique
Publié le Source : Linfodrome
projet-de-loi-sur-la-mise-en-oeuvre-de-la-monnaie-eco-le-groupe-parlementaire-eds-dit-niet-et-livre-les-raisons Le groupe parlementaire Eds dit non au projet de loi sur la mise en œuvre de la monnaie Eco. (PhDr).

Les membres du groupe parlementaire Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) ont donné un point de presse pour expliquer les motivations qui ont conduit à un refus de ce projet de loi sur la mise en œuvre de la monnaie Eco. C’était le jeudi 29 juillet 2021 dans les locaux du parti Eds situés à la Riviera Anono dans la commune de Cocody.

L’honorable Dago Auguste, député de Hiré par ailleurs 2eme porte-parole du groupe parlementaire Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) était face à la presse pour donner les raisons qui ont poussé son groupe parlementaire a balayé du revers de la main un projet de loi sur l’Eco. Il s’agit du projet de loi de mise en œuvre de la monnaie Eco.

« Nous voyons clairement que la reforme monétaire proposée par la France, malgré le changement de dénomination du Cfa en Eco, continuera de maintenir les Etats membres de l’Umoa dans une dépendance monétaire infantilisante qui n’a pas favorisé le développement économique des Etats membres tout en constituant une atteinte grave à leur souveraineté nationale. C’est pourquoi, le groupe parlementaire Eds, soucieux de la souveraineté de la Côte d’Ivoire, condition indispensable de son développement économique et sociale, propose que la loi qui vient d’être votée en session plénière ne soit pas promulgué par le président de la République en attendant que les études d’experts en monnaie éclairent davantage la représentation nationale » a laissé entendre le député Dago Auguste en compagnie de Georges Armand Ouégnin, Hubert Oulaye ainsi que d’autres membres du groupe parlementaire.

En effet, il a été voté le 27 juillet 2021, à l’Assemblée nationale, la loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord de coopération entre le gouvernement des Etats membres de l’Umoa et le gouvernement français dans le cadre de la mise en œuvre de l’Eco.   

Le 2eme porte-parole du groupe parlementaire Eds a noté, au cours de cette rencontre avec la presse que l’Eds a voté contre l’adoption de cette loi de ratification à toutes les étapes de la procédure parlementaire c’est-à-dire aussi bien en commission qu’en plénière. La raison est que les représentants du gouvernements venus défendre ce projet de loi n’ont pas pu éclairer leurs lanternes.

De plus, il ne comprenait pas l’empressement du gouvernement vu que la mise en œuvre de cette monnaie unique qui était prévue en 2020 a été reportée en 2025. Ils ont également soulevé le fait que ce ne sont que les huit (8) pays de l’Umoa qui ont signé l’accord tandis que la Cedeao en compte 15.  Pour cela, il se demande si l’Eco appartient à l’Umoa ou serait la propriété de la Cedeao.

Notons que l’accord de coopération entre le gouvernement des Etats membres de l’Umoa et le gouvernement français dans le cadre de la mise en œuvre de l’Eco a été signé le 21 décembre 2019 à Abidjan.

Alain Zadi