Côte d'Ivoire

Rencontre Ouattara-Gbagbo : Mesmin Komoé (président du GSE) se félicite et appelle la classe politique à l'apaisement

Politique
Publié le Source : Linfodrome
rencontre-ouattara-gbagbo-mesmin-komoe-president-du-gse-se-felicite-et-appelle-la-classe-politique-a-l-apaisement Kouamé Mesmin Komoé, président du Groupe Solidarité-Egalité (GSE)

Dans un communiqué dont Linfodrome a reçu copie ce jeudi 29 juillet 2021, le président du Groupe Solidarité-Egalité (GSE), Kouamé Mesmin Komoé, a appelé la classe politique à l’apaisement, après la rencontre Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo.

Communiqué du GSE relatif à la rencontre Ouattara-Gbagbo

Le contexte

Le Président Laurent est rentré dans son pays, le 17 juin 2021, après près d’une décennie de procès dans le cadre d’un procès à la Cour Pénale Internationale (CPI). Un peu plus d’un mois après ce retour triomphal, il est accueilli par le Président de la République, SEM Alassane Ouattara. Des actes de décrispation de hautes portées salués par l’ensemble des Ivoiriens.

Les faits

Le 27 juillet, 2021, le Président Alassane et l’ancien Président Laurent Gbagbo ont eu une rencontre de prise de contact au cours de laquelle ils « parlé fraternellement, amicalement dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire qui doit se réconcilier », indique le communiqué de la rencontre.

Cette rencontre fut un moment de réel plaisir pour l’ensemble des Ivoiriens, tous témoins autant qu’ils sont, de cette rencontre historique entre les deux hommes d’Etat. Cette rencontre tant attendue a fini par convaincre les plus sceptiques que tout est possible ; cette rencontre a fini par faire triompher la fraternité à l’ivoirienne. Enfin, cette audience historique trace les sillons d’une réconciliation vraie pour une paix définitive, depuis le sommet.

Nos propositions

Tout est à leur honneur. Le peuple de Côte d’Ivoire aussi. Le GSE dont j’ai l’insigne honneur de présider se félicite de cet esprit de réconciliation qui a prévalu et a présidé cette rencontre des deux présidents. Le GSE adresse ses vifs remerciements au Président Alassane pour avoir facilité cette rencontre, et au Président Laurent pour avoir saisi la main tendue de son frère.  Le GSE encourage de telles initiatives et ose croire que de telles rencontres se multiplieront dans l’avenir dans l’espoir de raffermir cette fraternité vraie, pour le bonheur des populations qui n’aspirent qu’à vivre dans un climat de paix fait de convivialité et de fraternité.

Le GSE fait les propositions suivantes :

-          Le GSE salue l’esprit fairplay qui a prévalu, salue le Président de la République, SEM Alassane Ouattara pour cette belle initiative et propose qu’il continue dans le sens du dialogue, en associant son aîné, le président Henri Konan Bédié ;

-          Le GSE invite le Président à élargir ces rencontres d’échange aux autres leaders politiques et à l’ensemble des acteurs de la société civile ;

-          Le GSE salue la grandeur d’esprit du Président Laurent Gbagbo et l’invite à plus de dynamisme dans cette quête de cohésion sociale, synonyme de la paix ;

-          Le GSE invite les autres acteurs de la vie politique à s’inscrire résolument dans cette brèche ouverte par les Présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ;

-          Le GSE invite les acteurs de la société civile à emboîter le pas aux leaders politiques ;

-          Le GSE invite l’ensemble des Ivoiriens à suivre l’exemple donné par le Chef de l’Etat et son prédécesseur, en mettant une fin définitive à la guéguerre et à la belligérance ;

-          Le GSE sait compter sur l’esprit républicain de tous pour une cohésion sociale sans ambages, synonyme de paix pour tous.

Le Groupe Solidarité-Égalité (GSE) est une plateforme de la société civile créée le 12 juin 2019 à la Rotonde de la Cité Financière. Il s’est assigné plusieurs missions, entre autres, défendre les intérêts professionnels matériels et moraux de ses membres ; lutter pour le droit au plein emploi et la garantie de ce droit ; lutter pour la défense et le développement des droits et des libertés des travailleurs et des syndicats, le respect des droits de l’homme et la mise en œuvre de la Déclaration Universelle des Droits Syndicaux ; contribuer à la mise en place d’une société ivoirienne plus juste et solidaire.