Menace de déstabilisation de la Côte d’Ivoire : le député Touré Alpha Yaya monte au créneau

Publié le
menace-de-destabilisation-de-la-cote-d-ivoire-le-depute-toure-alpha-yaya-monte-au-creneau Touré Alpha Yaya, député RHDP de la circonscription de Gbon met en garde contre une tentative déstabilisation
Politique

 Les récents coup de forces militaires opérés dans les pays frontaliers de la Côte d’Ivoire, notamment au Burkina Faso, au Mali et en Guinée ont fait sortir de son silence, le député Touré Alpha Yaya.

“J'entends certains dire sur la toile que le Mali, le Burkina et la Guinée ont été déstabilisés et qu’il resterait la Côte d’Ivoire. Je voudrais leur dire que les réalités ne sont pas les mêmes. ”, a déclaré le député de Gbon dans une publication relayée sur ses réseaux sociaux.

La Côte d’Ivoire revient de loin

Cette sortie de l’ancien compagnon de lutte de Guillaume Soro fait suite aux commentaires de certains internautes après la chute du régime de Paul Henri Damiba Sandaogo au Burkina Faso.  Pour cet élu de la nation , la Côte d’Ivoire qui a entamé sa marche vers le développement sous le leadership du président Alassane n’a aucun intérêt à souhaiter une quelconque tentative de déstabilisation.

Les ivoiriens aspirent au développement, pensent à l‘avenir et aux générations futures.

 “ La Côte d’Ivoire et les Ivoiriens reviennent de loin. Les ivoiriens aspirent au développement, pensent à l‘avenir et aux générations futures...Supposons que, par extraordinaire,  un coup d’état se réalise, il est évident que celui qui prendra le pouvoir n'aura pas la capacité , ni le relationnel pour la continuité de ce que le Président Alassane Ouattara a réalisé”, a-t-il interpellé.

“Chers jeunes, soyons vigilants. Tout ce que fait le Président Alassane Ouattara , sachez qu'il le fait pour nous et la nouvelle génération”, a lancé le député de Gbon qui dit avoir parcouru plusieurs pays d’ Afrique,  notamment, le  Mali, le Burkina et la Guinée.

 “Pour que ces pays atteignent notre niveau de développement, il leur faudra au moins un siècle avec un dirigeant sérieux et élu démocratiquement avec   plusieurs mandats afin de leur permettre de combler le gap qui les sépare de la Côte d'Ivoire”, a indiqué Touré Alpha Yaya.