Côte d'Ivoire

Modernisation de l’Etat Civil : Ago Christian Kodia (Dg de l’ONECI) dit tout, ce qui est prévu la semaine prochaine

Publié le Modifié le
modernisation-de-l-etat-civil-ago-christian-kodia-dg-de-l-oneci-dit-tout-ce-qui-est-prevu-la-semaine-prochaine Le Dg de l'ONECI, Ago Christian Kodia, lors de la conférence de presse
Politique

Avant les journées d’information des responsables de l’état civil (du 13 au 19 novembre 2022 à Yakro), le Dg de l’ONECI, Ago Christian Kodia, a rencontré la presse pour parler de la modernisation de l’Etat civil ivoirien.

Le directeur général de l’Office national de l’Etat civil et d’Identification (ONECI), Ago Christian Kodia, était face à la presse, le mardi 8 novembre 2022, à Ivotel, au Plateau, pour parler de la modernisation de l’Etat civil de la Côte d’Ivoire.

Un plan de communication pour l’enregistrement des faits d’état civil en Côte d’Ivoire 2022-2025

Cette conférence de presse de lancement de la mise en œuvre des actions de communication autour du plan de communication pour l’enregistrement des faits d’état civil en Côte d’Ivoire 2022-2025, se situe avant les journées d’information des responsables de l’état civil du 13 au 19 novembre 2022 à Yamoussoukro et l’organisation d’un atelier de sensibilisation avec les ONG et les organisations de la société civile, le 06 décembre 2022.

La mise en œuvre de ces actions de communication s’inscrit dans le vaste projet de modernisation de l’état civil en Côte d’Ivoire initié par le gouvernement ivoirien, depuis 2018, avec l’adoption de la stratégie nationale de l’état civil et de l’identification (SNECI).

Très à l’aise devant la presse, le Dg a d’abord rappelé quelques éléments de contexte, fait l’état des lieux et laissé entendre que le nouveau processus nous amènera vers la digitalisation.

Pour matérialiser cette volonté, l’Etat de Côte d’Ivoire a migré vers le Registre national des personnes physiques (RNPP) qui permet d’avoir un seul fichier sur l’identité de toutes les personnes. Ce RNPP est appuyé par la stratégie nationale de l’Etat civil.

Ce nouveau système permet d’enregistrer les naissances, les décès, les mariages, la transcription de toutes les décisions de justice etc. « Aujourd’hui, l’Etat permet qu’avec tout l’arsenal qui est là, vous opérez toutes les mentions que vous voulez et que la loi vous permet de faire, restent sur votre état civil. Vous êtes toujours la même personne et vous êtes la personne unique ».

« Les premières données nous ont montré que c’était la bonne voie. On a maintenant triplé les déclarations »

Avec ce système de digitalisation, on ne va plus perdre les registres. « Dans tous les centres d’état civil, de façon quasi instantanée, on peut remettre à disposition le registre pour qu’il soit utilisé », a souligné le Dg de l’ONECI.

Il a laissé entendre que 21 centres sont maintenant connectés à ce système. « Les premières données nous ont montré que c’était la bonne voie. On a maintenant triplé les déclarations », s’est-il réjoui.

A terme, on ira vers la demande d’extrait d’acte en ligne et autres pour que plus vite les gens reçoivent leur extrait d’acte de naissance.

« Jusqu’en 2023, on va arriver à la phase de généralisation, c’est-à-dire que tous les centres d’Etat civil seront couverts par cette connexion à ce système d’état civil moderne pour avoir un système d’Etat civil entièrement digitalisé pour la Côte d’Ivoire. On compte terminer cette phase de généralisation en mai 2023 », a dit le Dg.

Il souhaite avoir, en plus de l’Union Européenne, d’autres partenaires pour un accompagnement.

On notait à cette conférence de presse la présence de la Team Leader Gouvernance démocratique et emploi à l’Union Européenne, Anne-Catherine Claude, et de Lucie-Amélie Blocquaux, attachée de coopération chargée de programmes Migration et Etat Civil à la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire.

Cette dernière a salué l’organisation de cette conférence de presse, « nécessaire pour informer l’ensemble des habitants de la Côte d’Ivoire de l’importance de l’état civil ». Elle a saisi l’occasion pour féliciter et encourager les actions de l’ONECI, menées avec le soutien de Civipol dans le cadre de ce projet, qui portent déjà leurs fruits.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.