Côte d’Ivoire

Procès attentat Grand-Bassam : Le procureur Adou Richard sort le grand jeu, un accusé craque et avoue

Publié le Modifié le
proces-attentat-grand-bassam-le-procureur-adou-richard-sort-le-grand-jeu-un-accuse-craque-et-avoue
Politique

Le procès de l'attaque terroriste de Grand-Bassam etait à son 3è jour, ce 7 décembre 2022. Le procureur de la République Adou Richard a conduit son interrogatoire avec maestria, au point d'amener le troisième accusé Cissé Hantao, à craquer.

Six ans après l'attentat de Grand-Bassam, les présumés auteurs sont devant les juridictions ivoiriennes.

Cissé Hantao, l'un des quatre présumés terroriste qui ont semé la désolation à Grand-Bassam en mars 2016

Ce jour 7 décembre 2022, est le troisième jour de ce procès. A la barre se trouve Cissé Hantao Hag Mohamed. Il a été interrogé par Adou Richard, le procureur de la République. Cissé Hantao s'est présenté à la barre comme l'une des quatre (4) personnes qui ont quitté Abidjan pour Grand-Bassam le jour des faits. Toutefois, ses réponses semblaient contenir des insuffisances. Il soutenait tantôt, être allé seul à Bassam, tantôt, ils étaient quatre. De plus, l'accusé a déclaré ne pas connaître Kounta Dallah, considéré comme le cerveau dudit attentat qui a officiellement fait 19 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Est-ce que vous connaissez Kounta Dallah?

Le représentant du ministère public, Adou Richard a élaboré une stratégie qui a fini par faire craquer le témoin. "Est-ce que vous connaissez Kounta Dallah? Vous disiez non. Pourtant, il vous suivait à la gare de Bassam à Treichville quand vous alliez faire des achats, il vous a aussi suivi à Koumassi, marché. Vous l'avez aussi vu à Adjouffou. Donc, une fois encore, M. Cissé, combien de fois, vous avez vu Kounta Dallah?" a démontré Adou Richard. 

L'accusé Cissé Hantao, visiblement pris à son propre jeu, avoue : "J'ai vu Kounta Dallah trois fois".