L'inde continue de récolter.... ses années de sur-investissement dans l'éducation...


15/10/2020
L'inde continue de récolter.... ses années de sur-investissement dans l'éducation...

L'INDIEN Srikant Datar nommé doyen dans la plus prestigieuse école de commerce américaine... la Harvard Business School...

Les indiens se sont positionnés sur les directions des plus grandes institutions planétaires (Google, primature Irlande, Citigroup, Microsoft....)

L'Inde a depuis longtemps compris l'importance de l'éducation et a investi et continue d'investir massivement dans l'éducation.

le budget de l'éducation a cru de 24% en 2011-2012, et de 18% en 2012-13 avec plus de 370 université et plusieurs instituts techniques supérieurs, certains de ces instituts ont des budgets de plus de 600 millions de dollars et l'Inde a ajouté DEUX éléments clés... la sélectivité (le système est méritocratie avec seuls les meilleurs accédant) et la pluridisciplinarité sur les premières années (des têtes bien pleines)

L'Afrique a beaucoup à apprendre de l'Inde sur ces 3 points: investissements massifs, sélectivité, et curriculum.

Le problème dans beaucoup de pays est que l'investissement est sporadique et la gouvernance biaise cette sélectivité, le résultat indien s'obtient quand cette stratégie est pratiquée dans la durée.

Le Dr Samuel Mathey a décidé de consacrer le restant de sa vie à transformer la jeunesse Africaine en une jeunesse leader mondiale et entrepreneuriale avec son concept EZF et AFRICA 5.0....

De telles initiatives doivent être encouragé et se multiplier pour que cette aspiration ne repose pas uniquement sur des gouvernements qui changent au gré des régimes mais sur un secteur privé et une société civile qui sont constants dans la durée contrairement à la politique.

Et si on réfléchissait autrement sur l'éducation en Afrique et les initiatives privés à soutenir cette transformation tant désirée.

 

Samuel MATHEY

Samuel MATHEY

|

  • SOURCE: Linfodrome