Après les attaques des forces miliatires

Le pouvoir annonce de grands moyens pour sécuriser la Côte d'Ivoire


11/08/2012
Dans notre revue de presse de ce samedi 11 août 2012, il sera question de l’arrivée imminente de matériels de sécurisation, de la situation des prisonniers politiques, des manifestations à La Haye en soutien à Gbagbo et des dessous de la rencontre entre les président Ouattara et John Dramani.

Sécurisation du territoire national

L’Etat de Côte d’Ivoire veut se donner les moyens pour sécuriser son territoire. « Nous sommes en train de commander des hélicoptères », c’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko, lit-on dans Soir Info, au cours d’une cérémonie de remise de 36 véhicules aux policiers, hier. Ces engins volants vont appuyer de façon aérienne le travail des troupes terrestres, a-t-il dit. L’Intelligent d’Abidjan indique que le ministre a aussi parlé de l’arrivée imminente de 500 autres véhicules pour l’armée et un bateau patrouilleur. Tout ceci dans l’intention « de réduire le taux de criminalité ». Selon Le Patriote qui était sur les lieux, le ministre Bakayoko a martelé que « c’est une réponse concrète aux menaces faites à la quiétude de la population ». Aux policiers récipiendaires des véhicules offerts, il a signifié : « Comme vous le constatez, le gouvernement joue sa partition. Il vous appartient maintenant de jouer la vôtre en rassurant nos concitoyens ». Par ailleurs, ces journaux notent que ledit ministre a rencontré le président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume avec qui il a parlé de la situation sécuritaire.

Situation des prisonniers politiques

Les prisonniers politiques ivoiriens semblent mal en point. Géneviève Bro Grébé serait-elle malade ? Oui, selon L’Expression. Elle l’a dit de façon crue au ministre de la justice qui a rendu visite aux détenus pro-Gbagbo dans leurs prisons à Bouaké et Katiola. A la question de savoir comment va la prisonnière, celle-ci a répondu : « Moi, depuis longtemps, je souffre de pathologie délicates. Si vous m’avez envoyée ici, c’est pour que je meurs. Alors laissez-moi mourir ». A la Une de L’Intelligent d’Abidjan, on lit : « Géneviève Bro Grébé : Je suis en train de mourir ». Ce quotidien partage la même information que son confrère. Les autres partisans de Gbagbo n’ont pas été tendres avec la ministre Matto Loma Cissé, affirment-ils. Dans Le Jour Plus, on apprend qu’Aboudramane Sangaré dit : « Nous avons compris l’objet de votre visite, mais nous n’avons rien à déclarer au sujet de nos conditions de détention et de notre état de santé physique ».

Manifestation de Soutien à Gbagbo à la Haye

Le report de l’audience de Gbagbo n’a pas tiédi la ferveur de ses partisans et sympathisants. Ils vont manifester à La Haye et un peu partout dans le monde. L’Inter titre que « Malgré le report, les pro-Gbagbo assiègent La Haye ». Leurs actions baptisées « on tient bon Prési » dureront deux jours (samedi 11 et dimanche 12 août 2012) et seront composées de colloques, de marches, de sit-in. Aujourd’hui précise qu’en France et aux Etats-Unis également, il y a aura des manifestations de soutien à Laurent Gbagbo. Il se demande alors quel est ce prisonnier qui mobilise les foules et quel est « ce dictateur (sic) » qui fait bouger ses compatriotes, mais aussi tous les démocrates africains disséminés à travers le monde ? A La Haye, à en croire Le Nouveau Réveil, le procès de Gbagbo pourrait ne plus avoir lieu. La cause, « il est malade », écrit-il. Le journal affirme que trois experts médecins sont à son chevet pour vérifier « son aptitude » à faire face au procès. Le terme aptitude évoque chez lui que l’ex-président ivoirien souffrirait de troubles psychiques.

Rencontre Ouattara-John Dramani au Ghana

Le président ivoirien, Alassane Ouattara était au Ghana à l’inhumation de feu Atta Mills au sujet de qui il déclaré : « C’est une grande perte pour le Ghana, la Cote d’Ivoire et la CEDEAO. C’était un homme apprécié de manière universelle », relate Fraternité Matin. A cette occasion, il a rencontré le nouveau président ghanéen, John Dramani avec qui il a eu « un entretien fructueux », rapporte Le Nouveau Réveil. Cet entretien, note L’Intelligent d’Abidjan, a tourné autour de la coopération entre les deux pays au niveau politique, militaire et sécuritaire. Le président Ouattara a même annoncé une visite en Côte d’Ivoire de son homologue ghanéen, les jours qui viennent.

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome