Après le décès d'Amadou Gon Coulibaly : Tous les regards tournés vers Ouattara ; la bataille pour la succession du candidat du Rhdp ouverte 


10/07/2020
Après le décès d'Amadou Gon Coulibaly : Tous les regards tournés vers Ouattara ; la bataille pour la succession du candidat du Rhdp ouverte 
Après le décès d'Amadou Gon Coulibaly, le président Alassane Ouattara très effondré. (Ph: DR)

Le décès du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) à la présidentielle d'octobre 2020, est à la Une de la presse nationale de ce vendredi.

Les filles et fils de la Côte d'Ivoire continuent de pleurer le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly décédé le mercredi 8 juillet 2020. Pour preuve, plusieurs réactions de partis politiques et de personnes de la société civile sont toujours enregistrées. Le candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) à la présidentielle d'octobre 2020 n'étant plus de ce monde, qui désormais pour le remplacer. S'interroge la presse nationale. Le quotidien L'Expression titre : « Présidentielle 2020/Après le décès du candidat du Rhdp : Tous les regards tournés vers Ouattara ». Selon ce confrère, la responsabilité du président de la République Alassane Ouattara, par ailleurs président du Rhdp est très déterminante. Le quotidien L'Expression poursuit dans ses colonnes que « le choix du Chef de l'État ou ses orientations seront très déterminants dans la désignation du nouveau candidat du Rhdp ». Mais mieux, écrit ce même confrère, « Alassane Ouattara qui a délibérément décidé de ne plus se présenter pour un nouveau mandat n'est pas hors course. Bien au contraire, la Constitution lui donne le plein droit de se porter candidat. Il avait juste décidé, par éthique politique, de passer la main à une autre génération. Aujourd'hui où son homme de confiance qui a été également plébiscité par le Conseil du Rhdp n'est plus de ce monde, il faut donc rabattre les cartes ».
Le quotidien LG infos qui parle de « Séisme au sommet du régime Rhdp » souligne que le décès d'Amadou Gon rouvre les jeux et les ambitions. Ce quotidien titre : « La bataille pour sa succession ouverte ». Ce confrère écrit que le président Ouattara devra revoir ses plans de fond en comble et souligne dans ses colonnes : « Alassane Ouattara qui a presque tordu les bras dans le dos des ministres et cadres du Rhdp, pour qu'ils acceptent Gon comme leur candidat en 2020, devrait jeter à nouveau ses cauris ». LG info souligne que les élections devant se tenir dans moins de quatre mois, il est donc impérieux d'envisager une substitution. Ce confrère cite, entre autres fidèles et loyaux à Ouattara, susceptibles de remplacer Gon, Hamed Bakayoko, ministre d'État, ministre de la Défense ; Amadou Soumahoro, président de l'Assemblée nationale. LG info mentionne que Ouattara peut aussi compter sur le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan et le Secrétaire général de la présidence de la République, Patrick Achi.
Le quotidien Le Temps parle d'un gros dilemme dans lequel serait Ouattara, suit au décès d'Amadou Gon Coulibaly. Ce confrère est resté dans un questionnement se demandant : « Est-ce qu'Alassane Ouattara pourrait décider finalement de se présenter ? Choisira-t-il un autre dauphin ? ».
24 heures après, le quotidien L'inter livre des secrets sur le décès de Gon.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Restez toujours informés