Côte d'Ivoire

L’accueil de Ouattara dans le Moronou au cœur des débats, l’opposition accentue la pression, Guikahué donne un avertissement


10/09/2020
L’accueil de Ouattara dans le Moronou au cœur des débats, l’opposition accentue la pression, Guikahué donne un avertissement
Le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, effectue une visite dans le Moronou, du 9 au 12 septembre 2020

La visite d’Etat que le président de la République, Alassane Ouattara, effectue dans le Moronou est diversement interprétée par les médias ivoiriens, ce jeudi 10 septembre 2020, au moment où l’opposition accentue la pression sur le pouvoir dans la perspective de la présidentielle du 31 octobre 2020.

« Le chef de l’Etat dans le Moronou : Accueil triomphal », barre Fraternité Matin, le quotidien progouvernemental, à sa Une. Selon le confrère, « la petite ville de Bongouanou, habituellement timide, a présenté un tout autre visage, hier. Elle était radieuse et joviale. Les Agni Morofoué ont arboré leur plus beau sourire pour dire un chaleureux Akwaba (bienvenue, ndlr) à l’hôte qu’ils attendaient depuis plusieurs années, à savoir le président de la République, Alassane Ouattara ».

Pour sa part, Le Jour Plus nous apprend que « Ouattara (a été) accueilli en fanfare à Bongouanou ». En effet, à en croire ce quotidien, « A l’entame de sa visite dans la région du Moronou, le chef de l’Etat a été accueilli à Bongouanou, hier mercredi matin par une foule en joie qui n’a pas hésité à accompagner son cortège ».

Quant à Le Patriote, il trouve que « Ouattara (était) à Bongouanou, hier comme un prince ».

Mais contrairement aux médias proches du pouvoir, ceux de l’opposition trouvent que les populations du Moronou ont boudé le président de la République. C’est le cas de Le Temps qui nous fait savoir que « Bongouanou boude Ouattara ». Ce quotidien souligne que « Le mercredi 9 septembre 2020, Ouattara est arrivé dans le Moronou » et qu’il a eu droit à un accueil timide des populations. « Il n’y a eu aucun débordement de personnes le long de la route, pour faire la haie d’honneur pour Ouattara ».

Pour Le Nouveau Réveil qui rapporte les propos de Guikahué, « Ouattara n’est pas en visite d’Etat, mais en campagne » dans le Moronou. Ce confrère proche du PDCI-RDA du président Henri Konan Bédié annonce que « Ouattara fera des promesses qu’il ne pourra pas tenir en 44 jours ».

Concernant la présidentielle d’octobre 2020, L’Inter nous apprend que « L’opposition accentue la pression ». Selon ce quotidien, Guikahué avertit que « On n’ira pas aux élections à n’importe quelle condition » et que « Tant qu’il n’y aura pas des conditions transparentes, il n’y aura pas d’élection en Côte d’Ivoire ».

Dans une interview accordée par Me Habiba Touré à Deutsche Welle, reprise par L’inter, l’avocate de Laurent Gbagbo, affirme que « Le report de l’élection est certainement ce qu’il y a de plus sage à faire ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2