Côte d’Ivoire : Tout le pays s’embrase, la Cedeao ‘’gifle Bédié et Affi, La Fesci paralyse tout


20/10/2020
Côte d’Ivoire : Tout le pays s’embrase, la Cedeao ‘’gifle Bédié et Affi, La Fesci paralyse tout
Bédié et Affi lâchés par la Cedeao.

La tension était vive en Côte d’Ivoire dans la journée du lundi 19 octobre 2020. Plusieurs villes bouillaient de violences. Et la Cedeao s’est prononcée sur cet état de fait. Les médias ivoiriens ont relayé les péripéties de cette journée chaude ce mardi 20 octobre 2020.

Les manifestations qui ont eu lieu dans tout le pays ont laissé des traces tant psychologiques que physiques. Des dégâts et non des moindres ont été constatés partout où ces heurts se sont déroulés. « 3e mandat anticonstitutionnel : Tout le pays s’embrase » barre Le Quotidien d’Abidjan qui poursuit « Bonoua : 1 mort et des blessés graves », « Abidjan : des véhicules endommagés et la circulation perturbée ». Dans la même veine, Le Temps met également en grand les conséquences des événements de la veille. « Désobéissance civile : plusieurs villes paralysées, hier » parle le quotidien. Pour Le Nouveau Réveil, c’est toute « la Côte d’Ivoire en ébullition, hier » qu’il traduit.

Pendant que les manifestations ont cours dans le pays, une délégation de la Cedeao rencontrait le Chef de l’Etat et le Premier ministre pour discuter de la situation sociopolitique qui prévaut en Côte d’Ivoire. au sortir des rencontres, Le patriote a retenu de la déclaration de cette délégation que « La Cedeao ‘’gifle’’ Bédié et Affi ». L’expression met l’accent sur « Bloquer les rues et saisir le matériel électoral sont des crimes », une parole forte de la délégation de « la Cedeao à Bédié et Affi ». Cela sonne comme un désaveu de la Cedeao à l’encontre des deux leaders, fait savoir Le Jour plus. « Présidentielle du 31 octobre : La Cedeao désavoue Affi et Bédié » explique le confrère.

La société était encore sous tension à cause de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci). Elle est entrée en grève le lundi 19 octobre 2020. Les écoles ont subi les conséquences de leur courroux face à la ministre Camara Kandia. « 1ere journée de grève : La Fesci a paralysé toutes les écoles du pays » affirme Le Nouveau Réveil. Le Quotidien d’Abidjan évoque les raisons de cette paralysie. « Cotisation exagérée dans les écoles la Fesci paralyse tout » écrit le journal qui continue « le mouvement de grève largement suivi ».

Alain Zadi

Alain Zadi

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome