Côte d'Ivoire / Après la présidentielle 2020 :

Tout sur ce que Ouattara veut faire : Ses deux probables successeurs ; Bédié parle des forces de l'ordre à sa résidence


27/11/2020
Tout sur ce que Ouattara veut faire : Ses deux probables successeurs ; Bédié parle des forces de l'ordre à sa résidence
Le dialogue Ouattara - Bédié aboutira à la formation d'un nouveau Gouvernement. (Ph: DR)

L'actualité ivoirienne de ce vendredi 27 novembre 2020 est toujours dominée par des informations à caractère politique, notamment en ce qui concerne les activités après la présidentielle d'octobre 2020. Alors que Alassane Ouattara, président réélu, poursuit l'action gouvernementale, le chef de fil de l'opposition, Henri Konan Bédié maintient la pression.

« Après sa victoire à la présidentielle 2020 : Tout sur ce que Ouattara veut faire », titre le quotidien Soir info qui reprend dans ses colonnes une publication du site jeuneafrique.com. La première action concerne le report des législatives initialement prévues le 21 décembre 2020 au premier semestre de 2021. La date du scrutin, apprend le confrère, sera fixée en fonction de « l'avancée des discussions entamées avec Bédié, le 11 novembre, à l'hôtel du Golf ». Entretemps, souligne toujours la même source, Ouattara sera investi après quelques jours de repos dans le Sud de la France. La cérémonie étant prévue le 14 décembre. La seconde action de Ouattara, informe le confrère, est le fait « qu'il formera un nouveau Gouvernement, dont la composition devrait receler quelques surprises ».
Le quotidien L'inter qui reprend également le site du journal panafricain JA, parle des « deux probables successeurs de Ouattara ». Les deux noms qui émergent aujourd'hui, poursuit ce confrère, sont Hamed Bakayoko et Patrick Achi. Le premier cité « devrait conserver la primature quelques mois encore avant, peut-être, d'être nommé à la vice-présidence, poste vacant depuis le départ de Daniel Kablan Duncan. Et, il n'est pas exclu que Patrick Achi lui succède à la tête du Gouvernement ».
« Recevant les chefs traditionnels du centre-ouest, Bédié parle de la descente des forces de l'ordre à sa résidence », titre à sa Une le quotidien L'inter. Ce quotidien souligne également les raisons pour lesquelles le président du Pdci « a accepté la main tendue de Ouattara ». L'inter mentionne que Bédié a expliqué les moments qu'il a vécu début novembre lorsque sa résidence a été encadrée par les forces de l'ordre. « Ce qui s'est passé ici, vous en avez reçu les diverses péripéties. Vous venez d'ailleurs d'en retracer quelques unes. Le blocus, je dirai même la tentative d'assassinat, puisqu'ils jeté des bombes dans ma maison ici, ils ont forcé les portes chez moi et chez Madame pour rechercher, disent-ils, je ne sais quoi. Nous avons vécu tout cela, mais avec le sang froid et dans la sérénité, parce que nous savons que le combat que nous menons est une cause noble et juste », a signifié le chef du Pdci.
Le quotidien Le Mandat a donné la parole à Diomandé Adama, cadre Rhdp, qui, dans une interview, mentionne que « Soro a manipulé Bédié ».
S'agissant de l'affaire « passeport diplomatique », le quotidien Le Temps indique que « Gbagbo n'a pas de deal avec Ouattara ». ET que « Jamais, le Woody ne trahira les Ivoiriens ».

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome