Déstabilisation et présidentielle 2015

Opposition, RHDP, ex-rebelles: tous menacent Ouattara


29/04/2013
Soro a eu, selon des experts de l'ONU, des contacts avec des militaires pro-Gbagbo en exil au Ghana, avant l'attaque d'Akouédo, en 2012. Ph D.R
Heureux de vous retrouver chers amis de linfodrome.com. Dans notre revue de presse de ce lundi 29 avril 2013, nous reviendrons sur les intentions de Ouattara pour 2015. En plus, nous aurons des révélations sur des tentatives de déstabilisation du régime ivoirien et à côté le sacre des Éléphanteaux cadets. Bonne lecture à tous !

Ouattara, candidat en 2015 ?

Le chef de l’État a confié à Jeune Afrique qu’il entend solliciter un second mandat pour réaliser son projet pour la Côte d’Ivoire, écrivions-nous le week-end dernier. Car, a-t-il confessé : « je ne pense pas qu’il soit possible de redresser la Côte d’Ivoire come je le voudrais dans les trois ans à venir ». Selon Le Temps, le Président ivoirien a fait un aveu d’incompétence qui met à nu le bricolage économique et de fausses promesses. Par conséquent, il titre à la Une : « la Côte d’Ivoire, une veste trop grande pour Ouattara », et écrit que alors qu’il se vantait d’avoir réussi à relever l’économie de 120 pays, il est incapable de e faire pour uns seul pays de 322.462 km2. La déclaration de Ouattara a des non-dits que L’inter relève. Selon le journal, si le chef de l’État a très tôt décliné ses intentions pour 2015, à mi-chemin de son mandat, c’est certainement pour détnicher tous ceux de son parti ou des autres partis qui travailleraient à l’empêcher de se présenter, et bien entendu, pour les mettre hors d’état de nuire à son projet. Si c’est cela l’intention du Président ivoirien, il a déjà la réponse. Son premier adversaire serait le président de la Commission, Dialogue, Vérité et Réconciliation, Charles Konan Banny, à en croire L’Intelligent d’Abidjan qui écrit que « Banny est candidat face à Ouattara en 2015 », et donc qu’il laissera tomber la CDVR au terme des deux ans de son mandat. Car, il a confié le 28 septembre 2012, que « à l’issue du délai qui nous a été fixé, je ferai tout pour que le rapport qui nous a été demandé soit remis au chef de l’État. Je souhaite ardemment la réconciliation des Ivoiriens. Mais il n’est pas question que je prolonge le délai ». Le journal ajoute que le porte-parole de Bédié a trahi le secret que le PDCI pourrait présenter un candidat. En effet, Pr. Niamkey Koffi a déclaré que « on n’a pas dit que les partis qui sont dans l’alliance ne doivent pas avoir de candidat ». Le Mandat, qui confirme les intentions de Banny qui veut diriger la Côte d’Ivoire, affirme qu’il se prépare « un duel des houphouëtistes à l’horizon ». Les récentes voyages de Banny en Europe rentrent dans ce cadre.

Tentatives de déstabilisation

Les experts de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ont révélé dans leur dernier rapport des informations sur velléités de déstabilisation du pouvoir Ouattara. Dans ce rapport dévoilé par RFI, ils affirment que « l’aile extrémiste pro-Gbagbo est une structure politique et militaire qui reçoit le soutien financier d’anciens représentants du régime Gbagbo et dont l’objectif est un changement par des actions violentes en vue de regagner le pouvoir et l’influence perdus », rapporte L’Expression. Plus grave, le rapport dit que le Président de l’Assemblé Nationale était en contact avec des militaires pro-Gbagbo exilés au Ghana avant l’attaque d’Akouédo, le 6 août 2012. Ces pro-Gbagbo, après les arrestations de certains des leurs, comme le commandant Abéhi, sont en train de se réorganiser, lit-on dans Soir Info. Quant à Le Nouveau Courrier, toujours sur le même sujet, il titre : « Attaque d’Akouédo en 2012 ; de graves révélations contre Soro ». Ils ont écrit que « au moment de l’attaque du camp militaire d’Akouédo, le 6 août 2012, le groupe d’experts a reçu des informations fiables sur des contacts établis entre le commandement militaire de l’aile radicale du mouvement pro-Gbagbo au Ghana et de hauts représentants des ex-forces nouvelles, notamment leur ancien secrétaire général, Soro Guillaume et son proche conseiller et Directeur du protocole, Kamagaté Souleymane…»

Sacre des Éléphanteaux à la CAN des cadets

Les Éléphants cadets sont les nouveaux champions de la Coupe d’Afrique des Nations qu’ils ont remportée devant le Nigeria, le samedi dernier. « Les Éléphants cadets planent sur le toit de l’Afrique », écrit Soir Info, quand L’inter titre : « les Éléphanteaux sur le toit de l’Afrique ». Ces journaux relèvent que c’est la première fois que l’équipe cadette ivoirienne de football remporte ce trophée. Ce, après une finale très disputée qui s’est soldée par un mal nul au temps réglementaire. C’est aux tirs aux buts que les Ivoiriens ont battu le Nigeria (5 à 4). Fraternité Matin indique que « c’est la victoire de la détermination » et que les Éléphanteaux ont confondu tout le monde, car personne ne vendait chère leur peau au moment où ils s’envolaient pour le Maroc, où s’est joué le tournoi. Mais par la force de leur talent doublé d’un bel esprit de la gagne, ils ont imposé leur suprématie à leurs adversaires. Avec leur trophée dans la besace, les victorieux joueurs ivoiriens sont rentrés hier à minuit en Côte d’Ivoire.

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2