Lutte contre la rage: Pourquoi les enfants sont les plus exposés


14/10/2019
Lutte contre la rage: Pourquoi les enfants sont les plus exposés
la rage est une maladie mortelle à 100% mais évitable à 100%

La 13e édition de la journée mondiale de la lutte contre la rage a été célébrée, le samedi 28 septembre 2019, à la place Gbêbani de Daloa, autour du thème : " la rage est une maladie mortelle à 100% mais évitable à 100% par la vaccination".

Le professeur Beniehé, qui représentait le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique a déclaré : «  Les enfants sont les plus exposés. Lorsqu'ils sont mordus par un animal, ils ont peur de le signaler à leurs parents. Et le temps de s'en rendre compte, il est trop tard. C'est pourquoi, nous devons les faire vacciner contre la rage. N'attendons pas qu'ils soient mordus d'abord par un chien avant de l'envoyer à l'hôpital. Le choix de Daloa, cette année, est dû au fait qu'il y a eu trois cas de décès de la rage. Ce n'est pas normal ! Ce n'est pas normal, parce qu’à Daloa, nous avons l'Insp et ses antennes pour s'occuper de la population ». « Je voudrais saisir cette occasion, pour demander aux chefs de communautés et de villages, d'être nos ambassadeurs auprès de leurs administrés. Les propriétaires de chiens aussi sont appelés à faire vacciner leurs bêtes. Faire vacciner son chien contre la rage, c'est sauver toute une population. Parce qu’un chien qui a la rage est un danger pour la population. Alors que chacun de nous puisse garantir la santé de son compagnon. La divagation des animaux est aussi interdite et punie par la loi. Et ce, pour la simple raison que chaque propriétaire d'animal doit prendre soin de sa bête. C'est lorsque l'animal est mal nourrit chez son propriétaire, qu'il sort pour aller chercher de quoi à manger dans les poubelles. Là-bas, ce sont plusieurs chiens qui s’y retrouvent et se transmettent le microbe de la rage. Donc, prenez soin de vos animaux, pour ne pas qu'ils se retrouvent dans les rues. Prenez aussi la peine de les vacciner ». Dans le même que le représentant du ministre des ressources animales et halieutiques, le Docteur Loko a soutenu que la rage est une maladie qui tue à 100% mais qui peut être évitée également à 100%, pourvu que les animaux soient vaccinés.  « Si chacun de nous accepte de se faire vacciner ou de faire vacciner son enfant, la rage n'aura plus de place dans notre pays. Le président de la République, Alassane Ouattara, a recommandé de faire en sorte que d'ici 2030, nous ayons zéro cas décès de la rage en Côte d'Ivoire », a-t-il insisté.

Il faut noter que la célébration de cette 13e édition de la journée mondiale de la lutte contre la rage, a connu une forte mobilisation des agents de la santé des différents chefs de services des autres ministères, des chefs coutumiers de la région du Haut-Sassandra. Elle a été animée par des danses traditionnelles, des ballets et autres.

 

Julien Lenoir (Correspondant Régional)

 

Julien Lenoir

|

  • SOURCE: Soir info

Videodrome