Hygiène corporelle / Un spécialiste livre des secrets sur la bonne gestion de l’hygiène menstruelle


24/06/2020
Hygiène corporelle / Un spécialiste livre des secrets sur la bonne gestion de l’hygiène menstruelle
Les élèves du lycée de jeunes filles Mamie Fêtai de Bingerville ont reçu de nombreuses informations sur la bonne gestion de l’hygiène menstruelle.

Salematou Baldé, initiatrice d’une campagne de sensibilisation sur la bonne hygiène menstruelle des jeunes filles et des adolescentes scolarisées, a fait des recommandations sur la question. C’était au cours d’une rencontre organisée le mardi 16 juin 2020 au lycée de jeunes filles Mamie Fêtai de Bingerville, rapportent les confrères de L’inter.

La spécialiste a indiqué que pour avoir une bonne hygiène menstruelle, il faut choisir la serviette qu’il faut. « Il faut se changer régulièrement et ne pas utiliser la même serviette toute une journée. Il faut se changer au moins trois fois dans la journée. L’utilisation de la serviette est importante certes, mais qu’elle soit la bonne serviette », a conseillé Salematou Baldé.

Elle a recommandé aux jeunes filles de faire leur toilette de façon normale. L’initiatrice de la campagne de sensibilisation a, par ailleurs, précisé qu’il ne faut pas « trop introduire le doigt dans le vagin en faisant sa toilette intime, le faire de façon substantielle sur la surface ». Salematou Baldé a ajouté qu’il ne faut pas non plus faire sa toilette avec du savon et du gel assez rependu. « Il faut le faire simplement avec de l’eau claire et ne pas porter des dessous qui sont trop serrés. Quand les dessous sont serrés, ça empêche l’air de rentrer. Ce qui est bénéfique pour les bactéries », a-t-elle souligné.

Selon Salematou Baldé, la mauvaise gestion menstruelle a des effets négatifs au niveau psychologique chez la jeune fille, la période des menstrues lui apparaît comme une période de gêne, de peur et stress. « Cette situation est en partie due à un manque d’information et de discussion sur les menstrues et la façon de les gérer. En effet, une grande partie des filles n’ont pas entendu parler des règles avant qu’elles ne les aient pour la première fois », a-t-elle justifié.

L’initiatrice de la campagne de sensibilisation a informé que 1500 serviettes hygiéniques ont été distribuées aux adolescentes du lycée de jeunes filles Mamie Fêtai de Bingerville. « Nous avons fait un plaidoyer pour encourager les politiques publiques pour une meilleure prise en compte budgétaire de la Ghm (Gestion de l’hygiène menstruelle, ndlr)», a fait savoir Salematou Baldé.

Eddy BIBI

Eddy BIBI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome