Eglises Evangéliques de Côte d’Ivoire/ La Commission ad hoc dissoute


03/11/2013
les fidèles des Eglises évangéliques ont été appelés au « calme et à la sérénité ». PH/D.R
Mise en place le 21 juin 2011 pour faire face aux problèmes des Eglises évangéliques à l’issue de la crise postélectorale, la commission ad hoc créée par les présidents de fédérations de cette Eglise a été dissoute le 1er octobre 2013

L’information a été donnée ce samedi 2 novembre 2013 à Grand-Bassam par le président de l’Ordre des Eglises de Côte d’Ivoire (ODECI), le prophète Ablé Guy. Le guide religieux a, à cette occasion expliqué les raisons qui ont poussé les dirigeants de l’Eglise évangélique à dissoudre la structure qui avait pour porte-parole Kassi Célestin. « la commission ad hoc s’est détournée de sa mission pour établir des cartes d’identité pastorale moyennant le paiement de la somme 12.000 Fcfa, cartes dont la promotion se fait par le pasteur Makosso Camille. La commission au travers de Makosso Camille se présente aux différents pasteurs comme agissant au nom de l’Etat ivoirien qui l’aurait mandaté », a-t-il fait savoir, avant d’ajouter : « Il ya eu une déviation flagrante de la mission confiée à cette commission. On ne peut pas pérenniser ce qui est ad hoc. Cette commission est donc dissoute ».

Pour ce qui est « des préjudices » causés par les actions de ce comité ad hoc, le prophète Ablé Guy a tenu à rassurer la communauté évangélique en ces termes : « Le préjudice sera réparé par les coupables ». Notons que selon le président de l’Odeci, ce sont 2000 à 6000 cartes qui ont été mises en circulation par la commission Ad Hoc. De nouvelles cartes pastorales qui seront établies en collaboration avec l’Office nationale d’Identification (Oni). Ces cartes, à en croire l’homme de Dieu seront « sécurisées et reconnues par les Institutions et ambassades étrangères ».

1 | 2

 

Videodrome