Sécurité : Les consignes fermes du ministre Paul Koffi Koffi

Voici ceux à qui l'autoroute est interdite
23/12/2013
Le ministre Paul Koffi Koffi a souhaité une implication des populations
Sensibiliser les usagers de la nouvelle autoroute Abidjan-Yamoussoukro, donner des consignes fermes pour éviter des désagréments et des accidents sur cette voie, dans le cadre de la sécurité routière.

C'est la mission qu'a effectuée samedi 21 décembre 2013 Paul Koffi Koffi, ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense. Plusieurs escales ont marqué ce parcours. D'abord au niveau du pont à péage, le ministre Koffi Koffi a procédé lui-même au contrôle des véhicules et a longuement échangé avec les conducteurs.

Selon lui, l'autoroute a été prolongée, non seulement pour faciliter la tâche à tous, mais aussi et surtout pour favoriser les activités économiques et éviter les accidents constatés par le passé. Lors de ce contrôle, les chauffeurs en infraction ont été soit verbalisés, soit sanctionnés, à travers le retrait de leur permis. L'envoyé du gouvernement a insisté sur le fait que les usagers devraient prendre toutes les dispositions utiles afin de rendre la circulation fluide.

Il a également donné des consignes fermes. Pour les véhicules particuliers, la vitesse autorisée est de 110 kilomètres. Quant aux gros engins, ils ne devraient pas aller au-delà de 90 kilomètres. Il a demandé aux forces de l'ordre d'appliquer à la lettre ces consignes. Paul Koffi Koffi a indiqué que désormais, les gros camions et autres remorques, doivent emprunter l'ancienne route qui leur est désormais réservée.

A Singrobo, le ministre a également procédé au contrôle des véhicules, tout en mettant l'accent sur la sensibilisation. Mais à cette escale, une démonstration a été faite avec le radar et tous les automobilistes en excès de vitesse ont été sanctionnés par une amende. Un peu plus loin, dans le sens Yamoussoukro, malheureuse coïncidence ! La délégation du ministre est tombée sur un accident qui venait de se produire. Face à cette situation, Paul Koffi Koffi a exhorté les voyageurs et ceux qui les transportent à redoubler de vigilance, car les accidents n'honorent pas, a-t-il regretté, l'image d'un pays.

A l'entrée de Yamoussoukro, le ministre chargé de la Défense a profité pour faire le point de ce parcours. Il a expliqué qu'il s'agit pour le gouvernement, de tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité des usagers de la nouvelle autoroute. Sur le chemin du retour, notamment à Logbakro, le membre du gouvernement s'est entretenu avec les vendeuses de fruits et de légumes qui, aux abords de la voie, proposent aux voyageurs leurs produits. Il leur a demandé de s'éloigner de l'autoroute afin d'éviter des situations irréparables.

A la fin du parcours, le ministre a réitéré les consignes données et a souhaité l'implication des populations pour l'atteinte des objectifs fixés par le gouvernement dans le cadre de la sécurité routière.

A.BOUABRE

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Alain Bouabré

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2