Affaire '' Ces hommes de Dieu qui ont perdu Gbagbo ''

Un pasteur proche de l'ex-président réagit : « Gbagbo n'est pas perdu, vous aurez des surprises »


08/02/2014
Suite à l'article paru dans nos colonnes le mercredi 05 février dernier, et portant sur des hommes de Dieu qui étaient dans l'entourage de Laurent Gbagbo, le Révérend Alain Leroux Gaman, lui aussi proche de l'ex-président s'est senti interpellé. Il réagit dans la déclaration suivante.

Monsieur, suite à votre publication du Mercredi 05 Février 2014 avec à la grande Une : CRISE POSTELECTORALE, Des révélations sur ces pasteurs qui ont perdu Gbagbo, je me suis senti interpellé en tant que pasteur, ex-Président des Croyants pour la réélection du Président GBAGBO, ex-responsable de secteur du CNEPECI, une des composantes du Haut Conseil dirigé en son temps par le Pasteur Paul AYOH et en tant que collaborateur du Magistrat ZAHIRI ZIKI SEBASTIEN, ex-Conseiller du Président GBAGBO. Je voudrais au nom de tous 'ces pasteurs' vous apporter des éclairages et dissiper le trouble et les injures gratuites que des journalistes distillent à l'endroit de la masse et qui sont malheureusement récupérés par des gens qui n'attendent que ce coup de pousse pour justifier leurs forfaits. Des journalistes étrangers ignorants peuvent le faire, mais, rapporter leurs propos et y ajouter des balivernes, nécessite des clarifications surtout à l'heure de la réconciliation. L'histoire de la radio 'milles collines' au Rwanda est malheureusement encore bien fraîche dans nos mémoires.

D'entrée, Assane NIADA, l'auteur de l'article et ceux qui pensent comme lui doivent savoir qu'avant d'accuser le Président GBAGBO et les Pasteurs de tous les péchés d'Israël, il faut souligner que le fait que les hommes de Dieu soient dans le sillage des politiques n'est pas extraordinaire. Depuis la nuit des temps et sur toute la planète c'est un fait banal. Les livres saints le recommandent et c'est une nécessité protocolaire. Notre regretté père de la Nation avait des chapelles et sa foi l'a poussé à construire la plus grande basilique qui fait la fierté de notre pays.

Quand notre Président actuel était à l'hôtel du Golf, il y recevait aussi des hommes religieux chrétiens et musulmans et je ne pense pas que ces derniers ne continuent pas de lui rendre visite et de lui donner des conseils. Tout chef d'Etat digne de ce nom à un ou plusieurs conseillers spirituels. Si aujourd'hui notre Président m'en donne l'occasion, je lui rendrai aussi visite. Souffrez de savoir que cela fait parti de la mission de Pasteur. Oui vous voulez donner plusieurs pères à ce que vous appelez avec ironie 'la perte de GBAGBO'. Vous applaudissez les accords de Ouaga, en connaissez-vous les pères de l'hombre? L'amnistie des ex-rebelles en connaissez vous les pères? Connaissez-vous les nuits blanches que nous avons passées à prier et à concilier les différentes parties? GBAGBO n'est pas perdu, et personne n'a poussé GBAGBO à la perte. Il vit la vie que lui a tracée Dieu ; et tant qu'il vit et que vous vivrez aussi, vous aurez des surprises.

En reprenant l'expression de Jeune Afrique qui n'est plus '' intelligent '' : '' ils l'ont travaillé au corps à corps '', c'est ne pas connaître le Woody de Mama, le seul homme à s'opposer vertement au vénéré père de la nation. Ce n'est pas un homme à se laisser dicter quoi que ce soit, c'est un homme d'Etat qui prenait ses décisions avec responsabilité et conviction. Il pouvait se passer de conseils et réussir. Le Président GBAGBO ne s'est jamais appuyé sur des prophéties pour gouverner la Côte d'Ivoire, pour accomplir autant d'exploits dans les conditions que vous savez.

Pour finir, nous continuons de pleurer et de déplorer toutes les victimes et les dégâts d'un simple contentieux électoral qui pouvait être réglé autrement. Sachez que nous avons fait tout ce que nous devrions faire pour éviter le bain de sang, nous qui travaillons pour la nation, à la restauration des populations meurtries et vulnérables nuits et jours sans émarger au budget de l'Etat. Même si vous ne partagez pas notre vision, puisque vous interprétez mal nos actions et propos, de grâce ne soyez pas les griots de ceux qui veulent continuer de nous opposer, sapant ainsi les efforts du Gouvernement Duncan. Pasteur Paul AYOH, Mr ZAHIRI ZIKI, Dr DION Robert, Bishop BONI, Apôtre KORE ... sont de grands hommes de Dieu qui ont toujours œuvré pour la paix et le bien-être des Ivoiriens. Ayez un peu de considération pour eux, ne les vilipendez pas. Je vous remercie.

Rev. Dr Alain Leroux Gaman

NB : Les titres et le chapeau sont de la Rédaction

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter

Videodrome