Dépravation des mœurs

Une fédération des droits de l'homme engage le combat contre le proxénétisme


20/03/2012
Mussa Assemota Anthony, président de l'Ong FEPDH
La Fédération famille Essan pour la protection et la promotion des droits de l'homme (FEPDH) fait de la lutte contre la pédophilie, le proxénétisme, la prostitution... son crédo.

Son président Mussa Assémota Anthony a expliqué dans un entretien vendredi 9 mars 2012 à Cocody- Riviera 3, que la dépravation des mœurs a forcément une incidence sur la stabilité d'un pays. C'est pourquoi il juge opportun pour les dirigeants de les accompagner dans ce combat dont il justifie l'intérêt par ce verset biblique extrait du livre de Lévitique , le chapitre 19, verset 29 : '' Tu ne profaneras point ta fille en la livrant à la prostitution, de peur que le pays ne se prostitue et ne se remplisse de crimes et de méchanceté'', a-t-il rappelé. Face à l'urgence, la FEPDH a déposé une plainte contre les proxénètes, les pédophiles, au Tribunal de première instance au Plateau. La plainte est datée du 19 janvier 2012. Le président de cette fédération a rappelé que les premiers proxénètes se sont signalés en Côte d'Ivoire dans les années 80, dans la commune de Treichville. Avec le temps, ils ont gagné du terrain et la situation est devenue de plus en plus inquiétante. La preuve, a-t-il rappelé, des réseaux ont été démantelés en 2006 et en 2007. 17 personnes interpellées dans cette affaire ont été jugées et condamnées, conformément aux articles 335 ; 336 ; 337 et 339 du code pénal. La loi prévoit des peines d'emprisonnement de 1 à 5 ans assorties des amandes de 1 à 10 millions de Fcfa. M. Mussa plaide pour l'augmentation de ces peines d'emprisonnement et des amendes. ''Une façon de freiner l'ardeur des contrevenants et d'encourager le respect des valeurs morales source de stabilité'', a-t-il fait remarquer. Avant d'appeler le président de la République à accorder une priorité à ce combat au profit de la reconstruction du pays.

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

Videodrome