Revendications des syndicats d'enseignants: Kandia Camara évoque des contraintes budgétaires


03/04/2015
La ministre de l'Education nationale et de l'enseignement technique, Mme Kandia Camara (Ph:B.G.)
Les revendications des syndicats d'enseignants ne pourront pas toutes être satisfaites dans l'immédiat. C'est ce qu'a laissé entendre la ministre de l'Education nationale et de l'enseignement technique, Mme Kandia Camara.

Recevant des chefs traditionnels venus de Gagnoa et d'Abobo dont est issu l'élève tué lors de la grève d'enseignants à Abobo, hier jeudi à son cabinet au Plateau, la ministre en a profité pour inviter les syndicats grévistes à la patience. « L'école doit continuer de fonctionner et on va régler les problèmes par étape », a-t-elle dit. De son avis, la politique du gouvernement de rendre l'école obligatoire pour tous les enfants de 0 à 16 ans nécessite d'augmenter les capacités d'accueil des établissements scolaires.

La ministre a indiqué que 3855 salles de classe doivent être construites d'ici septembre prochain. « Tout cet argent sort de la même caisse et on a un budget à gérer », a-t-elle souligné. Mme Kandia Camara a invité les syndicats à tirer les leçons des récentes grèves, avec notamment la mort d'un élève, ainsi que la destruction d'un établissement scolaire. « Il faut que les enseignants fassent en sorte qu'il n'y ait pas de violence à l'école », a-t-elle plaidé.

Bertrand GUEU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2