Charcuterie, jambon, saucisses...: Attention à la viande transformée


28/10/2015
La viande doit être consommée avec modération (Photo d'archives)
L'Organisation mondiale de la santé (Oms) soutient, dans un rapport publié, le lundi 26 octobre 2015, que la consommation de viande transformée (charcuterie, jambon, saucisses, viande en conserve... autrement dit toutes les viandes qui ont subi un processus de maturation, de fermentation ou de fumaison) est cancérogène (favorise l'apparition du cancer-présence d'une ou de plusieurs tumeurs).

L'agence cancer de l'Oms qui donne l'information dans Le Monde, estime que les preuves en ce sens sont "suffisantes". Pour ce qui est de la viande rouge, l'Oms indique qu'elle est "probablement" cancérogène. Pour les chercheurs, le porc est inclu dans les viandes rouges au même titre que le boeuf, le veau, l'agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Selon la littérature scientifique sur le sujet, chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement, augmente le risque de cancer colorectal de 18%. Les régimes alimentaires riches en viande transformée sont à l'origine de 34.000 décès par an dans le monde, selon une étude menée par le Global burden of disease project. Par comparaison, le tabac est responsable, chaque année, d'environ un million de décès par cancer ; l'alcool de 600.000 décès et la pollution de l'air de plus de 200.000 décès. Notons que les deux termes cancérogène et cancérigène sont souvent employés indifféremment l'un pour l'autre. Néanmoins, "cancérogène" désigne plutôt ce qui favorise l'apparition d'un cancer tandis que "cancérigène" désigne davantage ce qui favorise le développement d'un cancer.

Dominique FADEGNON

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

1 | 2

Videodrome