Abidjan

Modernisation du marché Djè Konan de Koumassi : Le maire Cissé Bacongo y installe momentanément son bureau et signe les documents


05/07/2020
Modernisation du marché Djè Konan de Koumassi : Le maire Cissé Bacongo y installe momentanément son bureau et signe les documents
Le marché Djè Konan de Koumassi présente un reluisant visage grâce au maire Cissé Bacongo

En attendant la fin des travaux du marché Djè Konan prévue pour le mercredi 15 juillet 2020, le maire de Koumassi, Cissé Ibrahima Bacongo, a momentanément abandonné son bureau au sein de la mairie pour installer son quartier général sur le site des travaux où il signe les documents et reçoit ses visiteurs.

Naguère lieu insalubre où régnait l’insécurité, le marché Djè Konan de Koumassi n’a rien à envier aujourd’hui à un centre commercial moderne. Depuis la fin de l’année dernière, le maire Cissé Ibrahima Bacongo, y a entrepris des travaux qui s’inscrivent dans sa politique de réorganisation et d’embellissement de la commune dans tous les secteurs. Depuis le mois de mars de l’année en cours,les travaux ont été accélérés et sont censés finir le mercredi 15 juillet 2020.

Afin de s’assurer que ces travaux finiront dans le délai et qu’ils seront faits comme il le souhaite, le maire Cissé Bacongo a, momentanément, abandonné son bureau au sein de la mairie de Koumassi et installé son quartier général sur lieu des travaux, au marché Djè Konan. « Quand il quitte la maison, c’est ici qu’il vient. Quand il arrive ici, on nous informe à la mairie qu’il est à son ‘’nouveau bureau’’, ici au marché Djè Konan. Il signe les documents ici et reçoit également les gens ici », nous a confié, le samedi 4 juillet 2020, un collaborateur du maire, avec qui nous avons visité les lieux.

En fait, Cissé Bacongo, qui est un homme de terrain, ne veut pas se contenter des rapports quotidiens des responsables en charge de ces travaux. Lui-même est sur le terrain pour constater de visu l’état d’avancement desdits travaux. « Quand il arrive, il ne s’assoit pas. Il tourne pour voir les travaux. Quand il est un peu fatigué, il s’assoit dans sa voiture. Il veut non seulement que les travaux avancent vite, mais aussi comme il le veut », a ajouté notre source.

Dans sa configuration actuelle, le marché Djè Konan est organisé par secteur d’activités. Il a été divisé en 5 grands pôles.

Il s’agit du pôle librairie, mode et beauté qui regroupe tous les vendeurs d’anciens livres qu’on appelle communément librairie par terre. Ils sont regroupés sur le même espace avec le même type de matériel. Ils côtoient les dames qui font la coiffure, manicure, pédicure, regroupées elles aussi dans un même espace avec le même type d’ameublement.

A Djè Konan, les vendeurs de viandes et poissons, escargots et autres sont regroupés dans un même endroit. Celui qui a un besoin en viande ou en poisson sait où s’orienter.

Un autre espace est dédié aux vivriers et à la restauration. « Toutes les femmes qui vendent du gombo, riz et autres sont regroupées dans une zone avec la restauration à côté. Les restauratrices qui étaient un peu éparpillées dans le marché ont été regroupées sur un même espace qu’on appelle désormais l’espace restauration. Pour des raisons de sécurité, la cuisine ne se fera pas sur place. Ces restauratrices vont plutôt servir la nourriture sur place dans un espace convivial », a souligné notre source.

Tous les vendeurs de portables et accessoires de l’ex-Djassa se retrouveront à l’espace numérique.

Enfin, le 5ème pôle est dédié à l’habillement et accessoires où on y vendra des parures, pagnes, vêtements, etc…

Le nouveau marché Djè Konan est entièrement carrelé, sonorisé et doté de vidéo surveillance. A en croire notre source, les allées au bas du bâtiment, qui étaient occupées par des vendeurs seront dégagées. Visiblement, le maire Cissé Bacongo est en train de traduire en acte son slogan de campagne « Koumassi autrement, c’est possible ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2