Yamoussoukro/Gestion de la MUPEMENET-CI: De nouveaux changements opérés pour juguler la crise qui mine la structure , des textes innovants adoptés par consensus


13/07/2020
Yamoussoukro/Gestion de la MUPEMENET-CI: De nouveaux changements opérés pour juguler la crise qui mine la structure , des textes innovants adoptés par consensus
Alloba N’Cho Antoine, directeur général de la mutuelle a rassuré les uns et les autres de son engagement à œuvrer pour donner la chance de succès au projet de logements sociaux des enseignants.

La crise liée à la gestion et au renouvellement des instances dirigeantes de la Mutuelle des personnels du ministère de l'éducation nationale et de l’enseignement technique (Mupemenet-ci) doublée des incompréhensions qui ont mis à mal en 2019 la bonne marche de la mutuelle semble désormais avoir été jugulée. Si l'on s'en tient aux résolutions consensuelles issues des travaux de cette mutuelle  au sortir de l'assemblée générale qui a eu lieu le vendredi 10 juillet dernier au lycée Mamie Adjoua à Yamoussoukro.

En effet les 88 membres sur 92 attendus, dont des délégués, les membres du comité de contrôle et l’ensemble des administrateurs de la mutuelle ont adopté à l'unanimité les nouveaux statuts et le règlement intérieur révisés de cette structure sociale des enseignants du primaire, du secondaire général et du technique. Evoquant le mobil qui a milité en faveur de la rédaction de ces nouveaux textes et leur adoption, le président du Conseil d’administration, Boko Brou Michaël s’est voulu explicite.

‘’Les changements que nous venons d'apporter à la mutuelle, sont faits pour créer encore plus de cohésion entre les mutualistes, entre les membres du conseil d’administration, ceux du comité de contrôle et les délégués. C’est surtout pour instaurer également une franche confiance et une transparence dans la gestion de la mutuelle de sorte que nous travaillons dans une bonne atmosphère pour le bonheur de nos mutualistes’’, a-t-il mentionné. Ces nouveaux textes, selon le PCA, ont le mérite de mettre un terme à la crise liée à la gestion et au renouvellement des instances dirigeantes de la Mutuelle qui ont sapé en 2019 la bonne marche de la mutuelle. 

 ‘’Les incompréhensions sont derrière nous. Moi je ne vais pas dans les incompréhensions, j'ai été élu pour cinq ans et je dois m'atteler à faire en sorte que ce qui n'a pas été fait dans les cinq années passées puissent se faire au moment où je suis à la barre et opérer de grandes innovations. ‘’Un enseignant, un toit, sans apport initial’’ qui donnera la chance de construire très bientôt 15 000 logements pour les enseignants’’ est au nombre de ces innovations citées par le PCA. Assane Saar, conseiller technique, représentant la ministre de tutelle, Kandia Camara, a, au nom de la ministre, exhorté les participants à mettre du bémol aux querelles intestines pour s’approprier avec plus d'élan les enjeux de taille de la mutuelle. Alloba N’Cho Antoine, DG de la mutuelle a rassuré les uns et les autres de son engagement à œuvrer pour donner la chance de succès au projet de logements sociaux des enseignants.

Quant au Directeur général du logement, Célestin Koalla, invité aux assises de cette mutuelle, il a précisé que ce programme prévoit à terme 60.000 logements de divers standings pour les mutualistes qui vont ainsi accéder à la propriété immobilière sans apport initial. Avant de noter que ce projet immobilier devrait entrer dans sa phase d’exécution dans les prochains mois. Et de souligner que ‘’ le lancement de la construction de 15.000 premières maisons et la livraison des premières maisons avec des coûts allant de 45.000 F CFA par mois à 350.000 FCFA aura lieu à partir de février 2021. Tout en précisant que ’’Les prélèvements ne débuteront qu'après la remise des clés de la maison à l’acquéreur.’’

 

Pauquoud Charles Noël

1 | 2

Videodrome