Côte d'Ivoire

Autonomisation de la femme à Danané : Edwige Diéty dote le village de Bontro d’une unité de transformation de riz et de maïs


24/01/2021
Autonomisation de la femme à Danané : Edwige Diéty dote le village de Bontro d’une unité de transformation de riz et de maïs

Plus qu’un geste, c’est un acte de grande générosité, que la fondation KED, dirigée par sa vaillante présidente Edwige Diéty, vient de poser à l’endroit de l’association des femmes de Bontro, village situé dans les périphéries du département de Danané. En effet, la dotation de cette localité d’une unité de transformation de riz et de maïs, dans la matinée du vendredi 22 janvier 2021, a laissé transparaitre une joie indescriptible dans le cœur des populations qui ont fait de ces denrées alimentaires, leurs principales cultures.

Cette donation de la fondation KED est, selon Mme Kodomin Géneviève, une initiative à honorer, dans la mesure où elle vient pallier un besoin cuisant des femmes de Bontro, en ce qui concerne la transformation de leurs productions agricoles en produits finis : « Que Dieu bénisse maman Edwige Diéty pour ce don qu’elle vient de faire aux femmes de mon village. Nos produits agricoles étaient vendus à des prix dérisoires, parce qu’il était difficile pour plusieurs femmes d’entre nous, d’assurer la transformation de leurs productions en produits finis », souligne-t-elle. A l’en croire, cette action qui est une première de ce genre à Bontro, permettra inéluctablement de lutter contre la pauvreté.

Parlant de l’autonomisation de la femme, la présidente de la fondation KED, Mme Edwige Diéty, a expliqué que l’implantation de cette unité de transformation de riz et de maïs, est une valeur ajoutée, qui permettra aux braves femmes de Bontro d’entreprendre, de sorte à se rendre utiles dans leurs différentes familles : « l’investissement dans l’autonomisation économique des femmes est la voie la plus sûre vers l’égalité des sexes, l’éradication de la pauvreté et une croissance économique inclusive. Les femmes apportent une contribution énorme à l’économie, que ce soit dans les entreprises ou dans les exploitations agricoles. C’est pour cette raison, que notre fondation a jugé bon, d’inscrire ce volet, comme une priorité dans ses prescriptions », a-t-elle indiqué.

Pour elle, lorsqu’une femme est autonome, c’est toute une chaine de valeur qui se crée. C’est pourquoi, elle exhorte les populations de Bontro, à faire bon usage de ce don.

 

Sercom

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome