Victimes d’inondations dans l’Uemoa : Le ministre Adjoumani obtient 15 milliards F pour la CI

Publié le Modifié le
victimes-d-inondations-dans-l-uemoa-le-ministre-adjoumani-obtient-15-milliards-f-pour-la-ci Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Etienne Kobénan Kouassi Adjoumani (Ph. d’archives)
Société

Mettre à la disposition de tous les Etats membres de la zone Uemoa, des appuis d'urgence en soutien, d'une part, aux personnes en insécurité alimentaire, pastorale et, d'autre part, aux victimes des inondations.

C'est donc plus de 100 milliards de francs Cfa, dont 15 milliards pour la Côte d'Ivoire, qui seront mobilisés pour faire face à la crise alimentaire qui pointe à l'horizon au regard de l'issue inquiétante de la campagne agricole 2014-2015.

Les ministres en charge de l’Agriculture et de l’élevage de l’espace Uemoa ont approuvé cette décision le 25 juillet dernier, à Ouagadougou, à l’issue de la réunion des experts sur la situation de la sécurité alimentaire dans leur zone. Selon un document de presse qui nous est parvenu, le ministre ivoirien des Ressources Animales et Halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, qui a présenté son pays comme une victime des inondations ayant détruit des plantations ; et surtout, qui est déficitaire en protéines animales, a plaidé pour un soutien à l'Uemoa. Son message a été entendu de ses pairs, qui ont agréé un décaissement de près de 15 milliards de francs au bénéfice de la Côte d'Ivoire pour soutenir la campagne agricole ainsi que les ressources animales pour la période 2014-2015 en vue de faire face aux besoins des populations.

En outre, le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani a milité pour qu'un mécanisme soit trouvé aux fins d’accompagner le développement d'initiatives de production fourragère dans les pays côtiers, de sorte à approvisionner des pays sahéliens déficitaires et ce, en échange de leur bétail. Trois interventions ont marqué la cérémonie d'ouverture des travaux de cette session des ministres de l'espace l'Uemoa en charge de l'agriculture et de l'élevage. A savoir, le discours de bienvenue de messieurs Cheikhe Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l'Uemoa, Mahama Zougrana, ministre burkinabé de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire, et l'allocution d'ouverture de Abdou Labo, ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture du Niger, président de la conférence des ministres de l'Uemoa. Tous ont appelé les Etats membres à se soutenir mutuellement.

G. DE GNAMIEN

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

G de Gnamien
Voir ses articles