Insertion des jeunes: Les ministres Alain Lobognon et Maurice Bandama pour un projet commun

Société
Publié le Source : Soir info
insertion-des-jeunes-les-ministres-alain-lobognon-et-maurice-bandama-pour-un-projet-commun

Les ministres Alain Lobognon et Maurice Bandama, respectivement de la Promotion de la jeunesse et du service civique et de la Culture et de la Francophonie se sont rencontrés le mercredi 15 février 2012, au cabinet du dernier cité.

Les deux membres du gouvernement ont discuté d’un projet de construction de 20.000 centres communs de service. Ces centres, a expliqué Bandama Maurice, seront comme des kiosques pour écouler des produits culturels (livres, presse, CD, DVD, cassettes), et pour offrir des services des postes et des télécommunications.

« En même temps que nous créons des emplois pour les jeunes, nous rapprochons les Ivoiriens des biens et des services culturels mais aussi, nous luttons contre la piraterie. Nous avons constaté que c’est parce les produits culturels comme les livres, les CD, les DVD, ne sont pas accessibles, qu’ils sont chers, que la piraterie a du succès », a t-il éclairé. Il abondait dans le même sens que le ministre Alain Lobognon.

En outre, il a relevé que ce projet qui avance bien permettra aux Ivoiriens d'avoir des produits culturels de qualité, moins chers, et à proximité de leurs domiciles. « Avec ces points communs de service, nous avons de facto un réseau de distribution sur l’ensemble du pays. Nous pourrons donc, depuis la production de ces produits culturels, annihiler la piraterie. Et, comme nous avons un réseau officiel de jeunes qui vivent de ce travail, nous pourrons réduire au moins au trois quarts la piraterie et les artistes pourront vivre de leur art, de leur métier et de leurs œuvres ».

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et du Service civique a apprécié l'initiative de son collègue car en phase avec un projet d'insertion jeunes pour lequel ses services sont à pied d'oeuvre. Selon lui, il s’agit d’offrir des opportunités d’entrepreneuriat à la jeunesse ivoirienne pour la faire sortir de l’informel et d’avoir des ressources convenables. Aussi, a-t-il appelé à une mobilisation des uns et des autres à ce projet.

César DJEDJE MEL (Stg)