Le journaliste André Silver Konan règle ses comptes au DG de l'ARTCI

Société
Publié le Source : Linfodrome
le-journaliste-andre-silver-konan-regle-ses-comptes-au-dg-de-l-artci André Silver Konan, Journaliste Ivoirien

Il y a semaine, la toile était en ébullition, suite à la sortie du Directeur Général de l' Autorité de Régulation de Télécommunications de Côte d'Ivoire (ARTCI), Dr Bilé Diémélou, par ailleurs Maire de Dimbokro. L'information portée à la connaissance de la population, interdisait clairement aux entreprises de communication l'octroi des bonus qui vont au delà de 100%. Cette information a étonné plus d'un. Le journaliste Ivoirien André Silver Konan, s'est fait le porte voix de la population. Il n'a pas tardé à crier sa colère et demander des explications au DG de l'ARTCI.

 Tout comme, bon nombre des consommateurs, André Silver Konan, n'a pas digéré l'interdiction des bonus au delà de 100% du DG de l'ARTCI. 

Se justifiant, le directeur général a soutenu entre autres que ces mesures permettraient, la baisse des coûts de l'internet. Chose qui jusqu'en ce jour, n'est pas encore effective.

comme dans une si longue lettre, André Silver Konan s'est adressé aux dirigeants de l'ARTCI.

" allez dire à Bilé Diémélou, DG de l'ARTCI et maire de Dimbokro, ainsi qu'à Souleymane Coty Diakité, PCA de l'ARTCI et ex-maire d'Odienné, que cela fait une semaine qu'ils ont déclaré que leur décision (sans que personne ne s'en plaigne) de supprimer les bonus concurrentiels des maisons de téléphonie mobile, visait, entre autres, à faire baisser les tarifs de communication téléphonique."

Et il rappelle" S'ils l'ont oublié, je copie-colle ici, le contenu de leur propre communiqué. "Ces dispositions prises par l’ARTCI, participent à la défense des intérêts du consommateur à travers :
1. une baisse des tarifs en lieu et place de la politique d’usage abusif de bonus ;
2. une tarification plus transparente et juste ;
3. une meilleure lisibilité sur les offres de service ;
4. un usage effectif des bonus acquis".
La question que je leur ai posée, depuis le début de cette affaire, que je leur pose une semaine après et que je continuerai de leur poser (les prochaines publications seront plus politiques, comme il semble que c'est ce langage que certains comprennent dans ce pays) est : où est la "baisse des tarifs" que vous avez promise ? J'attends." A t-il demandé.

 

Ses interrogations trouveront elles des réponses ? Sûrement, mais peut-être pas aux attentes de André Silver Konan.

Carlos DOGBA