Côte d’Ivoire

Cohésion sociale : Le Foscao-Ci renforce les capacités de 25 organisations membres

Société
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
cohesion-sociale-le-foscao-ci-renforce-les-capacites-de-25-organisations-membres Le Foscao-ci multiplie les initiatives en faveur de la paix durable et de la réconciliation définitive en Côte d’Ivoire.

Le Forum des organisations de la société civile ouest-africaine section Côte d’Ivoire (Foscao-Ci) renforce, depuis ce jeudi 29 juillet 2021 à Abidjan-Abobo Plateau Dokui, les capacités de 25 organisations membres. Ce renforcement des capacités sur les politiques publiques en lien avec la cohésion sociale se fait à travers un séminaire de formation qui prendra fin ce vendredi 30 juillet 2021.

Le premier responsable du Foscao Côte d’Ivoire, Drissa Soulama, a expliqué que l’objectif est d’outiller ces 25 organisations membres sur les politiques publiques qui concernent la cohésion sociale dans le pays. Il s’agit également de les former sur les mécanismes de prévention, de gestion des conflits, et de justice transitionnelle.

Drissa Soulama a ajouté qu’il est aussi question de créer une synergie d’action entre les organisations membres du Foscao-Ci autour de la paix et de la cohésion sociale. « Notre présence ici, s’inscrit dans le cadre de nos activités et surtout de notre engagement à contribuer au rétablissement de la paix et de la cohésion sociale. Le défi de la société civile aujourd’hui est de devenir un acteur réel de développement et surtout un partenaire de l’Etat dans la définition de suivi et de contrôle de l’action publique », a déclaré en substance le coordinateur national du Foscao-Ci. Il a par ailleurs remercié les partenaires du Foscao-Ci dont l’Ugp Liane 2 (Leadership initiative des acteurs non étatiques).

Pour sa part, la directrice chargée des victimes au ministère de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Dr. Touré Epse Ouattara, s’est réjouie de cette formation. Au nom du ministre Kouadio Konan Bertin dit Kkb, elle a félicité les organisateurs pour le choix de la cohésion sociale. « C’est un engagement positif », a estimé la représentante du ministre de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale. Dr. Touré Epse Ouattara a aussi conseillé aux organisations de la société civile de s’impliquer davantage, avec tous les autres acteurs, pour la paix durable et la réconciliation définitive en Côte d’Ivoire.

En ce qui le concerne, Kouamé Rufin, responsable administratif et financier de l’Ugp – Liane 2, en a fait la présentation. Il a insisté sur la volonté d’accompagner la société civile dans ces actions en faveur de la paix et de la cohésion sociale. « Liane 2 est auprès de la société civile », a-t-il garanti, entre autres.

 

Eddy BIBI