Une bande dessinée comme moyen de sensibilisation à la bonne gouvernance et de lutte contre la corruption

Publié le
une-bande-dessinee-comme-moyen-de-sensibilisation-a-la-bonne-gouvernance-et-de-lutte-contre-la-corruption
Société

L’avant-première de la bande dessinée  « La Famille Zonett » pour sensibiliser sur la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire a eu lieu le 21 juillet en présence de N’golo Coulibaly, président de la HABG.

Le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), N’golo Coulibaly, a procédé, jeudi 21 juillet 2022, à Cocody (Abidjan), au lancement de la première bande dessinée « La Famille Zonett » destinée à faire la promotion de la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption et infractions assimilés.

La bande dessinée « La Famille Zonett » a été réalisée par Gbich Editions

Ce téléfilm de 13 épisodes réalisés par Gbich Edition du journaliste Lassane Zohoré met en situation réelle les personnages face aux problématiques de la corruption. « Nous avons eu l’opportunité de réaliser cette bande dessinée qui est une œuvre de la HABG. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être devant vous » a déclaré le Directeur de Publication Lassane Zohoré.

L’éducation apparaît de loin comme le moyen le plus important de prévention de la corruption

Quant au président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), N’golo Coulibaly, il a laissé entendre que la réalisation de ce film d’animation s’inscrit dans un vaste projet à savoir l’introduction de la lutte contre la corruption dans le système éducatif  ivoirien. « Je voudrais à présent rappeler que l’éducation apparaît de loin comme le moyen le plus important de prévention de la corruption comme l’a affirmé la dernière Conférence des Chefs d’Etats parties à la Convention des Nations-Unies contre la Corruption, qui s’est tenue en décembre 2021Sharm El Cheick en Égypte » a-t-il affirmé le premier responsable de la HABG.

Il a également ajouté que les treize (13) épisodes de la « Famille Zonett » seront projetés sur les antennes de la RTI (la télévision nationale) et sur les planètes numériques de la HABG. « Cette série devrait conduire les agents publics, ceux du secteur privé, les acteurs de la société civile ainsi que les médias à appliquer les principes de transparence et de responsable dans la gestion quotidienne et surtout de développer les valeurs éthiques de déontologie, de probité et d’intégrité » a martelé le président N’golo Coulibaly. Pour finir, le président de la HABG a invité l’ensemble des populations ivoiriennes à regarder le film afin qu’il connaisse le succès escompté souhaité.