Côte d'Ivoire

Interdiction des sachets plastiques commerciaux : Une tournée de prospection vise les entreprises de production

Publié le Modifié le
interdiction-des-sachets-plastiques-commerciaux-une-tournee-de-prospection-vise-les-entreprises-de-production La Brigade de l'assainissement et de la salubrité invite les entreprises productrices à se conformer aux normes
Société

La lutte contre la fabrication des sachets plastiques en Côte d’Ivoire en vue de la protection de l’environnement suit son cours.

Dans le but de s’assurer du respect des mesures d’interdiction des sachets plastiques dans le pays, la Brigade de l’Assainissement et de la Salubrité (BAS) a entamé une tournée inopinée dans les entreprises de production. Et ce, en application du décret 2013-327 du 22 mai 2013 portant interdiction de production, importation, commercialisation, détention et utilisation des sachets plastiques sur le territoire ivoirien.

Tournée de prospection

Selon une note d’information parvenue à Linfodrome, vendredi 25 novembre 2022, une équipe dirigée par le Commissaire Divisionnaire Tehe Pamphile, lui‑même secondé par le Commissaire Baba, les agents de la Brigade du Minhas a prospecté deux entreprises de production, le jeudi 24 Novembre 2022 pour s’assurer du respect dudit décret en vigueur, à la zone industrielle, dans la commune de Yopougon.

A l’issu de la prospection faite dans l’entreprise de recyclage Hussein, il ressort que la production des articles est conforme aux normes en vigueur. Toutefois, le Commissaire Divisionnaire Tehe a profité de l’occasion pour sensibiliser les dirigeants de la société à continuer dans ce respect scrupuleux des textes, puis leur a prodigué des conseils d’usage dans le but d’améliorer leur travail.

"Les dirigeants invité à se conformer aux normes, faute de quoi elles seront passibles de poursuites judiciaires"

La seconde visite effectuée à l’entreprise SAMO-CI, quant à elle a donné l’occasion de découvrir une quantité importante de sachets plastiques. Face à cette découverte, le Commissaire Divisionnaire a demandé aux dirigeants de bien vouloir se conformer aux normes, faute de quoi elles seront passibles de poursuites judiciaires.

Rappelons que le décret a été pris pour améliorer le bien-être et la santé des populations et des animaux ; lutter contre la pollution ; préserver les ouvrages d'assainissement et les autres infrastructures ; promouvoir la salubrité publique et faire la promotion des emballages biodégradables. Mais pour les producteurs, l'autorisation des sachets biodégradables serait la bienvenue pour éviter le chômage aux travailleurs et la fermeture des unités de production.