Candidature CAN 2019-2021 : Alain Lobognon parle des chances de la Côte d'Ivoire

Sport
Publié le Source : L'inter
candidature-can-2019-2021-alain-lobognon-parle-des-chances-de-la-cote-d-ivoire Le ministre Alain Lobognon a réaffirmé l'engagement de l'Etat ivoirien pour l'organisation des Can 2019 et 2012 (ph : d'archives)

A la faveur de la 3e édition de la Tribune du Réseau des professionnels de la presse en ligne en Côte d’Ivoire (Repprelci), dénommée « en ligne avec… », jeudi dernier à la Maison de la presse d'Abidjan, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon s'est prononcé sur la candidature de la Côte d'Ivoire à l'organisation des Can 2019 et 2012.

Les chances de la Côte d'Ivoire

La Côte d'Ivoire est candidate pour deux Can. Nous avons mis deux fers au feu et nous sommes ouverts pour la Can 2017. Si vous voulez organiser une Can, il vous faut des infrastructures. Si vous organisez la Can, il vous faut remporter la coupe. Il vous faut des athlètes. Sinon ça ne servira à rien d'organiser pour offrir la coupe aux autres comme on s'est donné l'habitude en Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire s'est donné tous les moyens pour obtenir la Can soit en 2019, soit en 2021. Le dossier de candidature a été déposé depuis novembre 2013. Le verdict sera connu en septembre après la Coupe du monde au Brésil. Mais, nous n'allons pas attendre septembre pour commencer le lobbying ; il a déjà commencé. Le Comité de pilotage mis sur pied et dirigé par le vice-président de la Fif, M. Feh Kessé, est au travail depuis son installation.

Lorsque vous prenez la configuration des pays candidats, la Côte d'Ivoire a de sérieux concurrents en face. A côté du Cameroun, vous avez l'Algérie, la Zambie, la RD Congo, la Guinée et la Côte d'Ivoire qui sont candidats pour la Can 2019. Le Cameroun a eu la chance d'organiser la Can en 1972 et depuis, plus rien. La Côte d'Ivoire n'a pas encore eu l'attribution officielle d'organisation d'une Can. Il faut retenir cela. En 1984, nous sommes venus sauver une situation à laquelle la Caf était confrontée. Elle devait organiser la Can au Malawi. La Côte d'Ivoire a sauvé la situation en organisant et en perdant sa Can ici à Abidjan. Ce que nous disons, c'est d'obtenir deux Can à organiser maintenant. En 2002, la Côte d'Ivoire avait postulé. Mais à cause de la crise que la pays a traversée, nous n'avons pas eu l'organisation de cette Can qui devait avoir lieu en 2010. Ce ne sont pas les personnes qui organisent la Can, ce sont les pays. Le Cameroun est candidat comme nous, mais la Côte d'Ivoire mettra tout en œuvre pour convaincre les votants. Nous ne souhaitons pas qu'à la fin du vote, on dise qu'on a donné des défenses d'éléphants à tel, raison pour laquelle il a voté pour la Côte d'Ivoire... Allons convaincre les experts et on verra le résultat en septembre. Si la Côte d'Ivoire a mis un autre fer au feu en disant qu'elle veut organiser la Can 2017, il va sans dire que les infrastructures seront prêtes.

Les infrastructures à construire

Les infrastructures, ce sont au moins 4 stades dont deux ayant les capacités de 40 000 places. Rassurez-vous, le stadeHouphouet-Boigny est dépassé, il ne pourra pas accueillir une compétition d'une Can. Aujourd'hui, dans les stades homologués, il faut des sièges. Et si nous devons le faire au stade Houphouet-Boigny, on aura une capacité de 29 000 places. La Côte d'Ivoire est en train de mettre tout en œuvre pour sortir de terre le stade olympique qui sera érigé du côté d'Ebimpé, avec une capacité d'au moins 60 000 places. Le financement est bouclé, nous sommes aux études techniques. Mais un seul stade à Abidjan ne suffit pas. Il faut deux stades pour permettre aux équipes de s'entraîner. Si nous avons pu organiser la Can en 1984, c'est parce que nous avions des infrastructures sportives. Les projets de ces stades de 84 sont partis de 1980, après l'échec des Eléphants à la Can en 1980 au Nigeria. La Côte d'Ivoire a bâti un stade à Bouaké et un autre à Abidjan. À côté du stade olympique, il y a le stade de Bouaké qui doit être réhabilité, pour passer de sa capacité actuelle de 25 000 places à une capacité de 40 000 places. Les architectes sont au travail. Pour avoir les 40 000 places, il va falloir se passer de la piste d'athlétisme. Cela se fait ailleurs, les stades anglais sont ainsi conçus. Le troisième stade sera bâti à Korhogo et le quatrième stade à San Pedro. Les experts que nous avons reçus nous ont donné des orientations.

Des cités sportives dans 4 villes

Mais, avec des stades seulement, on ne peut pas organiser une Can. Il faut aussi des infrastructures d’accueil, de communication... Aujourd'hui, nous travaillons pour la construction de cités sportives dans ces villes qui vont accueillir la Can. A Korhogo, il y aura deux cités sportives qui vont abriter les équipes qui s'entraîneront au sein de ces cités sportives. Nous allons y mettre d'autres infrastructures (des gymnases pour le basket, le handball etc.) qui pourront accueillir des compétitions autres que le football. Et après la Can, ces cités vont demeurer. La ville de Ferké nous intéresse pour abriter certaines équipes. A Bouaké, il y aura deux cités sportives et à San Pedro, il y en aura 4. Et Yamoussoukro, la 4e ville, verra son stade renforcé avec une capacité de 25 000 places. Nous avons choisi Yamoussoukro parce que ce sera le quartier général de cette Can. La Côte d'Ivoire a son dossier en main, nous faisons confiance à notre pays. Vous pouvez être rassurés que tout sera mis en œuvre pour convaincre les experts afin qu'en septembre prochain, l'organisation de la Can 2019 nous soit attribuée. Quant à la Can 2021, nous sommes trois pays en lice (Côte d'Ivoire, Guinée, Algérie). Attendons de voir. En ce qui concerne le Comité de pilotage, il appartient aux journalistes d'aller les interroger. Il faut qu'ils s'expriment. Mais rassurez-vous, le gouvernement fait sa part, le chef de l'Etat est déjà engagé. Tous les membres de la Caf savent que la Côte d'Ivoire veut absolument organiser cette Can 2019.

Propos recueillis par A.CAMARA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites