MURIELLE AHOURE: Elle raconte son histoire


22/03/2012
De passage à Abidjan, la vice-championne s'est exprimée sur son parcours
La nouvelle star ivoirienne, qui fait honneur à son pays, c'est l’athlète Murielle Ahouré. Elle est devenue vice-championne du monde des 60 m en salle à Istanbul (Turquie) le 11 mars 2012. Accueillie en fanfare à Abidjan, elle a été reçue par le Président Alassane Ouattara.

''Je me prépare pour les jeux olympiques de juillet cette année. Je retourne aux États-Unis ce soir (mercredi 14 mars) pour commencer les entraînements, afin de me préparer pour les 100 mètres. Bien sûr, je vais me battre et tout faire pour ramener la médaille d'or en Côte d'Ivoire'' déclare-elle avant de révéler ''J'ai quitté la Côte d'Ivoire alors que j'avais 14 ans en 2000. Je suis allée aux USA en Virginie chez mon oncle. J'ai commencé à faire du sport. C'est ma directrice d'école qui m'a dit que pour me faire des amis, il faut que je rejoigne un club de sport. J'ai fait l'athlétisme. J'ai obtenu une bourse pour étudier à l'université, et après, je suis allée à l'université de Miami. J'ai gagné mon premier championnat des universités avec le meilleur temps au monde aux 200m. J'ai continué de courir et je suis là maintenant (elle sourit)’’. A propos de son intégration au pays de l'oncle Sam, Murielle confie: ''Ce n'était pas facile. Au début, j'avais un peu peur, parce que je ne parlais pas l'anglais. Sinon, les gens m'ont mise à l'aise''. Qu'est-ce qui manque à la Côte d'Ivoire pour avoir des athlètes de haut niveau? L'héroïne à son idée. ''Il manque vraiment quelqu'un qui puisse montrer que le sport peut se faire en Afrique. Ce n'est pas seulement le foot, on peut faire du judo, du basket, du handball. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé courir pour la Côte d'Ivoire et montrer à la jeunesse et à tous les Africains qu'on peut se mesurer aux Américains, aux Jamaïcains, aux Chinois, à tout le monde''.

ND

ND

|

  • SOURCE: Star Magazine

1 | 2

Videodrome