Distinction: Trophées UFRESA 2011

Les meilleures sportives du continent célébrées


05/04/2012
Elisabeth Goli et le président de l'Africa Sports, Koné Cheick Oumar en compagnie des lauréats
La Kenyane Viviane Cheruiyot a remporté le premier prix des Oscars de l’UFRESA, décerné par l'Union des femmes reporters sportives d'Afrique, le vendredi 30 mars au Golf hôtel à Abidjan.

La première édition de la cérémonie de récompense des meilleures sportives de 2011 s'est déroulée dans une ambiance festive en présence de personnalités du mouvement sportif ivoirien, notamment le Comité national olympique de Côte d'Ivoire et du président du Conseil d'administration de l'Africa Sports, Koné Cheick Oumar. Les performances de la lauréate ont convaincu le jury. Première aux championnats du monde de cross, individuel et par équipe, première aux championnats du monde sur 10.000 m et 5.000 m à Daegu, première sur 5.000 m de la Ligue Diamant, record du monde sur 5.000 m en 14 m 20s 87 à Stockholm en Suède, Viviane Cheruiyot (29 ans), a un palmarès bien fourni. Elle a devancé sur le podium, Perpetua Nkwocha (football) du Nigeria et Isabelle Sambou (lutte) du Sénégal. Le prix Peace and Sport qui récompense l'athlète ayant le plus contribué à la promotion de la paix, est revenu à une autre Kenyane, Ategla Lorupe. Ce prix lui a été remis par Isaac Angbo, représentant de Peace and Sport en Côte d’Ivoire et président de la Fédération Ivoirienne de Judo. Le prix de l’espoir féminin du sport africain est revenu à la karatéka béninoise Océane Ganiero, spécialiste de shotokan.

La représentante de la Côte d’Ivoire, Kragbé Suzanne ne figure pas sur la liste des lauréates de la première édition des Oscars de l’Ufresa. «Vous n'imaginez pas la joie que nous pouvons ressentir quant à l'organisation de de cet événement continental avec la remise du trophée de la meilleure sportive africaine alors qu'il y a encore peu de temps, nous vivions des évènements politique marquants. Nous avons tous su nous serrer les coudes pour organiser cette belle fête. Ce mouvement n'est nullement féministe, mais nous aimerions qu'à l'avenir, notre place de femme reporter de sport soit plus amplement respectée...», a souligné Elisabeth Goli, la présidente de l'UFRESA.

Pour un coup d'essai, l'UFRESA a réussi un bon coup. Non seulement en obtenant le soutien de l'ancienne médaillée olympique du Saut en longueur, la Française Maryse Awanjé Epée qui a présenté la soirée, mais aussi la présence remarquée de Philippe Doucet, présentateur de l'émission Talents d'Afrique sur Canal+. En décidant d'initier un gala pour célébrer les meilleures sportives africaines de toutes les disciplines, Elisabeth Goli et les membres de l'UFRESA font œuvre utile.

A.CAMARA

Alphonse Camara

|

  • SOURCE: L'inter
bonus-parissportifs-gratuits.com/bookmaker-africain/

1 | 2

Videodrome