Football/ Eliminatoires Can 2017: Sierra Leone-Côte d'Ivoire à Lagos

Publié le
football-eliminatoires-can-2017-sierra-leone-cote-d-ivoire-a-lagos (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Sport

C'est le Teslim Balogun Stadium de Lagos (Nigeria) qui abritera finalement le match de la deuxième journée des éliminatoires de la Can 2017 entre la Sierra Leone et la Côte d'Ivoire le 6 septembre 2015.

Délocalisée à cause des risques liés à la maladie à virus Ebola, cette rencontre qui devrait en principe se jouer en Sierra Leone a été annoncée dans la capitale nigériane, sans trop de précision. La Confédération africaine de football (Caf) ne s'était non plus officiellement prononcée à cet effet. Avec la confirmation reçue par la Fédération ivoirienne de football, les choses sont désormais claires. Le compte à rebours a aussi commencé. Les champions d'Afrique, qui doivent faire respecter leur statut, sont très attendus à Lagos alors que le nouveau sélectionneur, Michel Dussuyer, confesse ne pas connaître l'équipe sierra leonaise. Il n'empêche, on l'attend sur ses promesses des débuts.

«Je suis venu en Côte d'Ivoire pour gagner aussi des titres. J'ai ma méthode et mon fonctionnement. A moi donc de faire en sorte que la mayonnaise prenne. Je dois faire en sorte que la Côte d'Ivoire ait un fond de jeu, fait de passes courtes, et une maîtrise collective qui puisse lui permettre d'imposer son jeu à l'adversaire. Je défends avec une ligne de quatre. Nous allons tenter de nous qualifier pour la CAN 2017 et défendre notre titre remporté en 2015», avait-il déclaré lors de sa toute première conférence de presse. Il a, pour ce match, une obligation de résultat, après le match nul (1-1) sans grande conséquence des pachydermes à Libreville, lors de la première journée face au Gabon. Il a là, l'occasion de traduire dans les faits toute cette profession de foi. Et pour cela, il peut compter sur son attaque.

On se rappelle que lors de la confrontation entre ces deux équipes le 11 novembre 2014 en éliminatoires de la Can 2015, les Sierra Leonais avaient pris une véritable raclée (1-5) grâce à Salomon Kalou (auteur d'un doublé), Max Gradel et Gervinho. Ce trio sera sur la pelouse du Teslim Balogun Stadium de Lagos. Même si le sélectionneur, par pure prudence, avertit que «pendant trois mi-temps sur quatre, soit sur deux matches, cette équipe a donné du fil à retordre à la Côte d’Ivoire», la bataille de Lagos doit dissiper le doute autour du nul face au Gabon dans un groupe I, dominé pour le moment par le Soudan vainqueur de la Sierra Leone (1-0) lors de la première journée à Karthoum.

Litié BOAGNON

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Litié Boagnon
Voir ses articles