Côte d’Ivoire / Prix du KG de viande : Les acteurs de la filière bétail-viande font une importante annonce

Sujet du jour
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-prix-du-kg-de-viande-les-acteurs-de-la-filiere-betail-viande-font-une-importante-annonce Le Gouvernement ivoirien à la recherche de solutions contre la vie en chère en Côte d'Ivoire. (Ph: DR)

Les concertations entreprises par le ministère du Commerce et de l’Industrie, suite aux décisions arrêtées à l’issue du Conseil des ministres du 21 juillet 2021, commencent à porter leurs fruits.

Après les acteurs de la filière riz, ce sont ceux de la filière bétail-viande qui ont fait une importante annonce, vendredi 23 juillet 2021. Une annonce qui découle des échanges avec des représentants du ministère du Commerce et de l’Industrie, ainsi que ceux du Conseil national de la lutte contre la vie chère (CNLVC). En effet, après environ deux heures de discussions, Issaka Sawadogo marchand de bétail et président des marchands de bœufs a annoncé que le prix du kilogramme de viande de bœuf sera revu à la baisse. Il a rassuré, faisant remarquer qu’il n’y a pas de débat et que « ce sont de grandes décisions que nous venons de prendre par rapport aux propositions de notre dernière rencontre ». Si ces décisions n’ont pas été respectées il y a deux mois, Issiaka Sawadogo a promis que cette fois-ci sera la bonne. « Chaque chose à son temps. Croyez-moi, tout va être appliqué», a-t-il assisté. Une décision qu’il dit être possible dès samedi 24 juillet 2021.

Des propos confirmés par Traore M’Fa, boucher. «Nous allons respecter les décisions prises par le gouvernement. C’est un sacrifice que nous allons consentir pour les populations. Nous nous sommes assis, nous avons discuté de différents problèmes et nous nous sommes entendu sur une base», a souligné Traoré M’Fa.

La Directrice  des Productions Animales, Dr Gnangui Daniel a informé qu’au niveau du ministère des Ressources animales et Halieutique, ils s’emploieront à rendre la viande disponible et en grande quantité afin que les consommateurs puissent s’en procurer à bon prix.


Autant de décisions qui réjouissent Dr Ranie-Didice Bah-Koné, Secrétaire Exécutif du Conseil national de la lutte contre la vie chère (CNLVC). Cette dernière a appelé les différents acteurs de la filière bétail-viande à tenir parole. « Nous sommes conscients des problèmes de sécurité qui existent dans les pays de provenance du bétail, à savoir le Mali, le Burkina-Faso et le Niger. C’est une réalité et la Côte d’Ivoire en subit les conséquences. Mais il ne faut pas en rajouter aux souffrances des Ivoiriens. Nous espérons que nous avons été entendus», a affirmé Dr Ranie-Didice Bah-Koné.

La rencontre avec les acteurs de la filière bétail-viande organisée le vendredi 23 juillet 2021, faut-il le noter, a débuté par les propos liminaires de Koizan Kablan Aimé, Directeur général du Commerce intérieur. Ce dernier a interrogé les acteurs de la filière bétail sur les raisons de la hausse du prix du kilogramme de viande étant donné que les prix avaient été fixés d’un commun accord lors d’une séance de travail en mai dernier. « Nous avons travaillé au mois de mai et avons convenu que le  kilogramme de viande de bœuf à l’abattoir au niveau des chevillards soit vendu  à un prix maximum de 2300 FCFA. Et qu’au niveau des bouchers détaillants de l’abattoir, on soit à 2500 FCFA le kilogramme. Et sur les marchés périphériques d’Abidjan, Anyama et Bingerville, on soit à 2600 FCFA le kilogramme de viande avec os. Comment se fait-il que sans qu’on puisse se revoir, sans qu’on nous remonte des difficultés le ministère constate sur le terrain que le prix ne soit pas appliqué ? Alors que vous vous êtes engagés à faire en sorte que sur le District d’Abidjan les populations puissent avoir la viande à un prix accessible », a questionné Koizan kouablan Aimé, Directeur général du Commerce intérieur.

Après les acteurs de la filière riz et bétail-viande, la rencontre avec les acteurs de la filière huile aura lieu ce lundi 26 juillet 2021.

Irène BATH (Sercom CNLVC)