Le Qg de KKB cambriolé: Des ordinateurs et des dossiers personnels emportés


12/09/2013
Seule la porte du bureau du président de la Jpdci a été défoncée
C’est une peu agréable visite que celle rendue par des inconnus au Quartier général (Qg) de Kouadio Konan Bertin, dit KKB, président des jeunes du Pdci et candidat déclaré à la succession de Henri Konan Bédié.

Des individus, non autrement identifiés que par leur habileté dans le vol par effraction, se sont introduits, la nuit du mardi 10 au mercredi 11 septembre 2013, au Qg de KKB, dans le quartier chic des 2 -Plateaux-secteur Commandant Sanon. Ils ont passé au peigne fin les pièces du bâtiment fraîchement rénové et s’en sont plutôt tirés à bon compte : sept (7) ordinateurs (du secrétariat, du bureau stratégie et réflexion, et du bureau de KKB) ont été emportés, un écran plasma 42’’ et des documents personnels de la direction de campagne du candidat, ont été pris. Les malfaiteurs n’ont, selon toute vraisemblance, pas fourni d’incroyables efforts : seule, la porte du bureau de KKB a été défoncée ; le portail et la porte principale de la résidence étaient intacts, ce qui laisse à penser que les cambrioleurs possédaient un double des clés.

Au passage de notre équipe, mercredi, dans le courant de la journée, les lieux étaient relativement calmes. Bilé Bléhoué Joseph, directeur de cabinet de Kouadio Konan Bertin, nous a fait visiter les principales pièces. Le constat était expressif : les bureaux, tous les bureaux ont été méthodiquement fouillés. Les inconnus ont semblé posséder une certaine maîtrise des lieux. Le gardien, suivant son propre témoignage, était absent au moment du vol. « Il affirme avoir quitté les lieux vers 1heure du matin. En plus du siège, il assure la surveillance des véhicules tout près d’ici », nous a rapporté Bilé B. Joseph.

Le gardien se trouvait, hier, jusqu’en début de soirée, aux mains de la gendarmerie pour nécessité d’enquête. Au Qg de Kouadio Konan Bertin, on se refusait à pointer du doigt telle entité ou telle autre, préférant laisser les gendarmes mener leurs investigations. Le chef de file de la Jpdci fait partie des prétendants au poste de président du parti. La bataille se jouera à l’occasion du Congrès d’Octobre prévu les 3, 4 et 5 octobre 2013. Les autres candidats connus, à cette date, ont pour noms : Alphonse Djédjé Mady, Kouassi Yao et Henri Konan Bédié, président sortant.

Kisselminan COULIBALY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuite

Videodrome