Assemblé nationale de Côte d'Ivoire

Les bureaux de Soro réhabilités à 150 millions Fcfa


07/03/2014
L'ambassadeur McCulley et Soro Guillaume ont inauguré les nouveaux locaux rénovés du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Ph D.R
Le président de l’Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Soro Kigbafori Guillaume, peut enfin travailler dans ses bureaux au sein de l'hémicycle.

Rendus inutilisables suite à un incendie survenu en 2009 et par le pillage pendant la crise post-électorale de 2010-2011, les bureaux du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire ont été réhabilités à hauteur de trois (3) cent mille dollars, l'équivalent de cent cinquante millions de Fcfa par les États-Unis d’Amérique.

La cérémonie de remise des locaux rénovés s'est déroulée à l'Assemblée nationale le jeudi 6 mars 2014. L'ambassadeur des États-Unis en Côte d'Ivoire, Terence McCulley, a indiqué à l'occasion les raisons de cette action. « Le soutien à l’Assemblée nationale s’inscrit dans un cadre plus général de soutien des États-Unis d’Amérique aux institutions ivoiriennes et au renforcement des capacités de celles-ci sur une période de six ans. Le montant total de cette assistance s’élève à 30 millions de dollars. Cela comprend la fourniture d’équipements et de soutien technique à court-terme ainsi qu’un projet quinquennal de renforcement du système législatif de 13 millions de dollars », a-t-il rappelé.

Car, selon lui, après la longue crise qu'a connue le pays, il est important pour les populations de regagner confiance dans des Institutions démocratiques. L’ambassadeur McCulley a affirmé « qu’une Assemblée nationale forte et indépendante exerçant ses fonctions essentielles de législation, de représentation et de contrôle de l’action gouvernementale sert d’équilibre face au pouvoir exécutif. Elle est une voix pour le peuple. C’est un rôle fondamental dans une Côte d’Ivoire démocratique. »

Évoquant les élections présidentielles de 2015, le représentant des États-Unis a relevé qu'une Assemblée nationale compétente « est primordiale pour une démocratie stable et déterminée ». Il a invité les députés à envisager la révision du cadre électoral existant pour favoriser l’inclusion et la participation des partis d’opposition, de la société civile et des citoyens au prochain cycle électoral.

Source : Ambassade des États-Unis

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome