Politique nationale

Après son transfèrement à la Haye : Blé Goudé « mélange » la classe politique


26/03/2014
La classe politique s’est fortement enrhumée avec le transferement de Blé Goudé à la Cpi.
Alors que Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes comparaîtra demain jeudi 27 mars 2014, devant le juge unique de la chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI) que préside Mme Silvia Fernandez de Gurmendi à la Haye, son transfèrement jette des jours glauques sur le processus de réconciliation en Côte d’Ivoire, et a fortement enrhumé la classe politique ivoirienne.

« La réconciliation, c’est fini à Gagnoa », s’est exclamé hier mardi 25 mars 2014 Zeliarou sylvain, président du Cojep régional, un des farouches partisans de l’ancien « général de la rue ». « Nous sommes très indignés et encore sous le choc. Parce que Blé Goudé est certes un jeune ivoirien, mais il est de Gagnoa. Nous sommes bouleversés. Le gouvernement avait soutenu au départ que Blé Goudé pourrait être jugé ici. Et puis, à notre grande surprise, il est transféré. Son transfèrement est purement politique, ce n’est pas un problème de justice », s’est-il emporté.

A géométrie variable, selon qu’on est du Rhdp ou de l’ex-Lmp, les positions s’entrechoquent. Autant dire que la classe politique est profondément divisée, voire « mélangée » sur le transfert de Blé Goudé. Quand, Joël N’Guessan soutient, que « au Rdr, nous faisons remarquer que la volonté de réconciliation tant souhaitée par les Ivoiriens ne doit pas faire le lit de l’impunité et qu’il ne peut plus avoir d’autres issues ni d’autres alternatives outre le dialogue politique qui s’impose à tous », le Front populaire ivoirien (Fpi) de Pascal Affi N’Guessan est loin d’être de cet avis. Le parti de l'ancien Président Laurent Gbagbo a estimé, pour sa part, que le transfèrement de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (Cpi), constitue une « entrave grave à la réconciliation » en Côte d'Ivoire. Dans un communiqué rendu public dimanche 23 mars 2014, au lendemain du transferement de Blé Goudé à la Cpi, le Fpi a estimé que la remise de M. Blé Goudé à la CPI est « en contradiction avec les affirmations antérieures du gouvernement. Ce transfèrement constitue à nos yeux, une entrave grave à la réconciliation ». L’ex-parti présidentiel a, dénoncé, au passage, la « rupture du dialogue politique par le gouvernement ». « Refuser le dialogue politique sous des prétextes d’émotions politiques du moment, c’est ramer à contre-courant des intérêts des Ivoiriens», a réagi Joël N’guessan, le porte-parole du parti présidentiel. Koua Justin, secrétaire national à la jeunesse, en appel, lui, à « la rue » pour libérer « tous les prisonniers politiques ».

Coulibaly Gervais, président de Cap-Udd ( Cap Unir pour la démocratie et le développement, s’est dit très « attristé pour la Côte d’Ivoire, la justice et les magistrats, pour la réconciliation qui prend un plomb dans l’aile ». Le parti démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci) de l’ancien chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, observe un silence absolu, qui se veut, peut-être ou non approbateur. Signalons que Blé Goudé avait été arrêté en janvier 2011 à Accra au Ghana d'où il avait été extradé à Abidjan. Pendant plus d'un an, il a été gardé au secret dans une "résidence protégée" d'Abidjan, selon les autorités ivoiriennes. Charles Blé Goudé a été remis à la Cpi par les autorités ivoiriennes le 22 mars 2014 en exécution d'un mandat d'arrêt délivré par la Cpi le 21 décembre 2011. Charles Blé Goudé, l’ex- leader des jeunes patriotes, poursuivi par la CPI en tant que co-auteur indirect de meurtres, de viols et autres formes de violences sexuelles, d’actes de persécution et autres actes inhumains pendant la crise postélectorale survenue sur le territoire de Côte d’Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

Armand B. DEPEYLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2