De grandes décisions attendues

Transfèrement de Blé Goudé, rupture du dialogue politique : Week-end décisif aujourd'hui

Fpi, Cojep, ce qu'ils préparent
29/03/2014
Le mercure politique ivoirien pourrait connaître une montée de température à compter de ce jour, samedi 29 mars, favorisé par un contexte socio-politique précaire, meublé par le transfèrement de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (Cpi), la rupture annoncée du dialogue politique par le Front populaire ivoirien (Fpi), sans oublier son mot d'ordre de boycott de l'opération de récensement général de la population et de l'habitat (Rgph).

De grandes décisions relatives à ces faits que l'opposition, notamment l'ancien parti au pouvoir et ses alliés jugent inadmissibles, sont attendues. D'abord, un comité central extraordinaire du Fpi, dont l'ordre du jour n'est pas précisé, est convoqué pour ce samedi au siège provisoire de ce parti à la Riviera Attoban. Le libellé de la convocation signée par le Secrétaire général, et porte-parole du Fpi, Laurent Akoun, indique que « Tous les membres statutaires du comité du Fpi sont impérativement invités à prendre part à la session extraordinaire (…). Cette session extraordinaire est élargie aux membres du comité de contrôle ; aux secrétaires généraux de fédération ; aux membres des bureaux des structures spécialisées et d'activités, et aux responsables fédéraux desdites structures ». En un mot, c'est tout le gotha du parti dirigé par Affi N'guessan, qui est convoqué à cette réunion extraordinaire du comité central. Et pour qui connait le fonctionnement du Fpi, il s'agit d'une instance sérieuse de ce parti, qui a pouvoir de se prononcer sur des questions importantes, et qui peut prendre des décisions.

A en croire des sources, le comité central de ce jour ne va donc pas se dérober de cette tâche. Il va plancher sur des questions brûlantes de l'actualité, dont celle relative aux détenus politiques, aux cas de transfèrement, au dialogue avec le gouvernement, au récensement de la population, mais aussi à la question des élections de 2015, et les conditions de participation. Des décisions seront prises au cours de cette réunion pour être ensuite mises en application. Ensuite, un conseil politique extraordinaire du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), ce même jour, est annoncé au baron de Yopougon.Selon son président intérimaire, Bli Roselin, le mouvement politique de Charles Blé Goudé, pensionnaire de la prison de Scheveningen à La Haye depuis le samedi 22 mars, va analyser le transfèrement de son leader et dégager les perspectives d'actions. « De grandes décisions vont être prises pour faire avancer notre combat.

Mais ce qu'il faut savoir, c'est que notre leader nous a appris la lutte démocratique aux mains nues. Donc, il s'agira pour nous de nous faire entendre par tous les moyens démocratiques. Tous nos militants dans les différentes coordinations sur l'ensemble du territoire national, seront mis en mission pour mener des actions pacifiques sur le terrain. La coordination Cojep-Europe sera également mise en mission auprès des chancelleries pour faire entendre notre cause. Nous allons aussi nous associer à nos alliés. Vous savez que les partis d'opposition se sont réunis dans une coalition conduite par le Fpi.Et donc, nous allons nous concerter pour mener des actions communes, afin d'atteindre nos objectifs », nous a confié hier, Bli Roselin joint au téléphone.

Une autre action de l'opposition, non moins importante, est prévue ce samedi, toujours à Yopougon. Il s'agit d'un meeting qui sera co-animé par Justin Koua, leader de la jeunesse du Fpi, et Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien. Après avoir participé au comité central extraordinaire dans la matinée, le patron de la Jfpi et le fils de l'ex-président sont attendus, dans l'après-midi, à Yopougon. Ce sera certainement une autre tribune que va saisir l'intérimaire de Konaté Navigué (Secrétaire national de la Jfpi actuellement en exil, ndlr) pour faire le procès du régime Ouattara. Le transfèrement de Blé Goudé à la Cpi, l'opération de recensement des populations que le Fpi appelle à boycotter, seront entre autres sujets qui pourraient être abordés au cours de ce meeting. Koua Justin qui n'a pas renoncé à son idée d'occuper la place de République au Plateau, va encore lancer des appels pour la réalisation de ce projet.

Hamadou ZIAO

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Hamadou Ziao

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2