3ème congrès du Rdr : Touré Mamadou à Yopougon:« Pour nous, le président Ouattara n'est pas négociable »


14/08/2017
3ème congrès du Rdr : Touré Mamadou à Yopougon:« Pour nous, le président Ouattara n'est pas négociable »

Exercice de vérité. C'est ce à quoi s'est essayé le président de la Commission mobilisation du 3eme congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (Rdr), Mamadou Touré.

A la faveur d'un grand meeting de remobilisation des militants de son parti pour le 3ème congrès ordinaire à Yopougon, à la place Cp1, le samedi 12 août 2017, le porte-parole adjoint du Rdr a fait un rappel historique du combat du parti au pouvoir pour l'accession à la magistrature suprême.

« Le combat des militants du Rdr doit leur être reconnu. Ils ont joué une part significative à l’accession du président Ouattara au pouvoir. Personne ne peut leur dénier cela. (…) Nous devons aller à ce congrès rassemblés, mais dans la vérité. L'autre vérité qui est aussi non négociable pour les militants, c'est que le président Ouattara demeure leur seul leader. Pour nous, le président Ouattara n'est pas négociable. C'est lui qui a porté et inspiré notre lutte. Et les militants n'accepteront jamais qu'on s'en prenne à lui », a longuement argumenté M. Touré, devant une foule de militants du Rdr.

L'invité des militants du Rdr de Yopougon a égrené le long chapelet de souffrance vécues par le président de la République, sur le chemin de l'acquisition du pouvoir. « Qui ne se souvient pas de l'interrogatoire et de l’exhumation du corps de sa mère ? Qui ne se souvient pas de l'assassinat de son gardien, de son aide de camp. Qui ne se souvient pas de la tentative d'assassinat dont il a été l'objet ? », a-t-il lancé. Pour lui,  « c’est Alassane Ouattara qui nous a permis d'arriver au pouvoir avec nos alliés du Rhdp ».

« A lui, nous devons tout. Grâce à lui, plus personne ne peut être brimée pour son origine dans nos villes et sur nos routes. Le Rdr est un parti qui veut rassembler l'ensemble des Ivoiriens. Et c'est à juste titre que les militants demandent son retour à la tête du parti », relève-t-il. L'orateur n'a pas oublié, pendant son intervention, de rendre hommage aux militants du Rdr de Yopougon. Il a rappelé ''les répressions'' de l'ex-régime à l'encontre des militants de son parti, dans les quartiers de Wassakara et de Port-Bouët 2 (Yopougon). « Malgré cela, vous êtes restés debout derrière votre parti et votre leader », rappelle M. Touré.

Il a particulièrement rendu hommage au député-maire de Yopougon, Koné Kafana Gilbert, « pionnier du Rdr, homme de loyauté et de fidélité pour sa grande contribution pour l'aboutissement de la cause ».

Le porte-parole adjoint du Rdr a expliqué, en outre, les enjeux du 3ème congrès de son parti. Ce congrès, à ses dires, va marquer un nouveau départ pour le Rdr. « Après presque 25 ans, le Rdr demeure debout. Les militants du Rdr doivent s’asseoir et réfléchir pour faire le bilan et dégager les perspectives. En septembre, nous aurons un nouveau Rdr », indique l'émissaire de la Rue Lepic. S'il pense que pendant 25 ans, la lutte du Rdr pour une reconnaissance de la citoyenneté de ses militants lui été imposée par ses différents adversaires, M. Touré rappelle le changement de contexte aujourd'hui.

Il estime qu'il faut mener une réflexion profonde pour l'avenir du Rdr, en relation avec le contexte du moment. « Le Rdr est né dans un contexte particulier. Ce contexte a évolué. Quelle contribution pourrions-nous apporter pour le renforcement de notre grande alliance, le Rhdp ? Comment pourrions-nous agir pour porter l'espérance de nos concitoyens pour de nombreuses années encore ? », s'est-il interrogé. Se voulant rassurant, le président de la commission mobilisation du 3ème congrès a annoncé qu'à partir du 9 et 10 septembre, il y aura un changement, « avec un nouveau Rdr ». Il appelé les militants de son parti à la mobilisation.

Yacouba Doumbia

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

Videodrome