Réforme de la Cei avant les élections de 2018: Voici la position du gouvernement


11/01/2018
Réforme de la Cei avant les élections de 2018: Voici la position du gouvernement
Le président de la Cei, Youssouf Bakayoko et son équipe, continuent de travailler, en attendant une décision ou non du gouvernement
Le porte-parole du gouvernement, le ministre Bruno Koné, s'est prononcé sur la question de la réforme ou non de la Commission électorale indépendante (Cei), avant les prochaines élections, après les injonctions de la Cour africaine de Droits de l'homme et des Peuples.
La Commission électorale indépendante (Cei) sera-t-elle réformée comme souhaité par des partis politiques de l'opposition et exigé par la Cour africaine des Droits de l'Homme et des Peuples ? À cette interrogation, le ministre Bruno Koné a déclaré, hier mercredi 10 janvier 2018, pendant une conférence de presse au Palais présidentiel d'Abidjan-Plateau, que la Cei sera réformée si le gouvernement le juge nécessaire. « Si à un moment donné, il est jugé qu’il est utile de reformer la Cei pour permettre que cet objectif de bonne élection soit tenu, le gouvernement avisera. Il n’est pas trop tard et en même temps aucune décision n’est prise dans un sens comme dans l’autre », a déclaré Bruno Koné. « Je ne répondrai pas sur le fond de la question. Les élections sont prévues cette année, l’annonce a été faite. Tout sera mis en œuvre au niveau du gouvernement, au niveau du chef de l’Etat, au niveau de la Cei pour que ces élections se passent de la meilleure façon », a-t-il renchéri. 
 
Y.D.
Yacouba Doumbia

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome