Rhdp, 2020, révision de la liste électorale, … : Tirs groupés de trois ministres (Pdci et Rdr) contre les opposants au parti unifié


10/06/2018
Rhdp, 2020, révision de la liste électorale, … : Tirs groupés de trois ministres (Pdci et Rdr) contre les opposants au parti unifié

Prenant part ce dimanche 10 juin 2018  à un meeting de sensibilisation sur l'enrôlement et le parti unifié à l'ancien stade de Bouaké, les ministres Jean Claude Kouassi du Pdci, Sidi Toure et Amadou Koné du Rdr, en farouches défenseurs du projet du parti unifié réclamé par le président de la République, Alassane Ouattara, s’en ont pris vertement aux opposants à ce projet. Ci-dessous, leurs tirs groupés retranscrits tels que lancés devant leurs militants.

Jean Claude Kouassi (Ministre du Pdci Rda) : « Le Pdci-Rda que le président Houphouët nous a donné en héritage n’est pas le Pdci-Rda que nous avons aujourd’hui »

 

« Nous sommes ici pour parler du Rhdp, mais en tant que fils du Gbêkê, de la localité, je voudrais parler de quelque chose qui n’a rien à avoir avec la politique, mais qui est en rapport avec le politique : la question de l’eau. Je voudrais dire à nos militant(e)s, à nos parents, frères et sœurs, patience ! Parce que Dieu n’oublie personne et Dieu ne peut pas oublier Bouaké. Il va pleuvoir par la grâce de l’esprit de nos ancêtres, parce que les chefs religieux s’accordent pour qu’ils pleuvent à Bouaké, et nous aurons de l’eau. Mais, le gouvernement ne s’attend pas qu’ils pleuvent avant de trouver une solution à la question de l’eau. Plusieurs forages ont étés engagés ici, et d’autres travaux vont être engagés par rapport au Bandama pour que vous n’ayez plus de problème d’eau à Bouaké. Je crois que ça mérite que la confiance soit donnée au gouvernement pour que ce qui doit être fait, soit fait pour résoudre ce problème.

Je voudrais aussi parler de l’enrôlement. C’est très important, parce que, voyez-vous, tous aussi nombreux que nous sommes réunis ici, si nous ne sommes pas enrôlés, si nous n’avons pas une carte d’électeur, nous ne représentons que la foule, et la foule ne vote pas, la foule ne peut pas faire élire quelqu’un. C’est l’électeur qui fait élire quelqu’un, c’est l’électeur qui se déplace pour mettre son bulletin dans l’urne et qui permet d’élire. Donc, si nous voulons véritablement avoir foi en 2020 au niveau du Rhdp, nous devons déjà nous atteler à faire déjà un pré-enrôlement. Parce qu’une semaine, ça ne suffira pas. Donc, dès qu’on donnera le top départ, l’enrôlement pourra se faire dans les meilleures conditions possibles. Nous demandons, donc, à tous ceux qui sont nos relais sur le terrain, de faire en sorte que cette semaine d’enrôlement suffise pour que nous ayons des électeurs qu’il faut pour que le Rhdp triomphe en 2020. Quand je dis à des militants que je suis Pdci-Rda et Rhdp, certains ne comprennent pas, mais je crois qu’ils doivent comprendre que le Pdci-Rda que le président Houphouët-Boigny, fondateur de la Côte d’Ivoire moderne nous a donné en héritage, ce n’est pas le Pdci-Rda que nous avons aujourd’hui. Tous ces leaders se sont mis ensemble pour créer le Rhdp pour que la famille Houphouëtiste se retrouve et vive. Je suis Pdci-Rda, mais je suis Rhdp, parce que j’ai à cœur que l’héritage d’Houphouët, non seulement demeure, mais prospère. Et vous voyez, c’est surprenant qu’à l’intérieur du Rhdp,  dans chacun de nos partis, celui-ci dise ceci ou cela, pendant que ceux qui sont dehors, et qui hier n’étaient pas forcement Houphouëtistes, frappent à la porte du Rhdp, ce n’est pas beau ça ? Je crois que c’est ce que nous devons encourager pour que la Côte d’Ivoire soit belle, stable, pour que la Côte d’Ivoire soit le pays du progrès et du développement, le pays de l’hospitalité que nous chantons dans notre hymne nationale. Militant(e)s du Rhdp, nous sommes dans une phase d’entrainement vers une phase de préparation pour 2020. Ne blessons pas nos meilleurs joueurs, ne blessons pas nos meilleurs acteurs avant d’avoir atteint 2020, sinon comment on va remporter nos championnats ? Comment on va remporter la coupe ? Si nous blessons tous les meilleurs dans la phase de préparation ou à l’entrainement, demain nous ne pourrons rien faire, donc nous devons rester unis, oublier les querelles, se pardonner les uns les autres et aller rassembler pour faire ce qu’on nous avons à faire. En Rhdp, nous sommes plus forts et imbattable. Un parti qui a porté la Côte d’Ivoire, un pays de paix, un pays unifié, fortifié, de progrès et de développement social. La qualité première de ce pays, ce sont ces hommes à commencer par ces dirigeants ».

 Sidi Tiémoko Touré (Ministre Rdr) : « Il faut traquer et bannir les fauteurs en eau trouble »

« Il faut parler de la paix et du développement. J’aimerai insister sur ces deux mots. Parlons de la paix ! On ne le dira jamais assez, Bouaké, vous vous souviendrez chers parents, a été mis au portillon de cité de la paix il y a de cela quelques années. Qui mieux que Bouaké connait la valeur de la paix? Et il y a de cela quelques mois, nous avons été quelque peu emballés dans cette paix à travers quelque crépitements. Heureusement, il y a des personnages plus discrets et même anonymes qui nous ont aidés à retrouver la paix. Il est important de relever, que Felix Houphouët-Boigny avait mis la paix au cœur de sa démarche, parce que rien de constructive n’est possible sans la paix.

Mais, trop souvent, beaucoup de gens, par leur égoïsme, nous entrainent en arrière, et cela il faut que nous le refusions. Il faut dire non aux fauteurs en eau trouble, il faut dire non à cette image quand on ne voit pas leurs dos, par ce que ce sont ceux-là qui sont contre la paix et le développement en Côte d’Ivoire. Et ceux-là, il faut les traquer et les bannir. Seul le Rhdp peut garantir la paix pour les générations futures, pour nos enfants. Chers parents, nous sommes dans le Gbêkê, et nous sommes tous Rhdp. Mais, en le disant, il faut le constater dans  les faits. Je le dis avec la mort dans l’âme. Dans un passé récent, certes ce sont nos frères, nous avons eu des élections, et dans ce passé récent, Bouaké n’était pas au rendez-vous du Rhdp, mais le Gbêkê était au rendez-vous des indépendants. Ce sont nos frères, il faut les saluer pour cette compétition digne qu’ils ont remporté,  mais il ne faut pas qu’on se trompe. Je le dis avec sincérité, nous disons que nous sommes Rhdp, nous devons choisir des candidats Rhdp quand les compétitions arrivent. Parce que quoiqu’on dise, au niveau national, c’est le Rhdp qui est à la gouvernance du pays. Si nous voulons que nos fils, nos frères et nos sœurs bénéficient des différentes promotions dans l’administration ivoirienne, il faut que ce soit le Rhdp qui soit élu dans toutes les élections ici dans le Gbêkê. Ne disons pas des choses à moitié. Quand un indépendant viendra se présenter, il n’est pas Rhdp, il ne devra pas être élu ici dans le Gbêkê, il faut que cela soit clair. Ce sont nos frères, mais l’intérêt du développement d’abord, et nous devons faire preuves de plus d’engagement dans le Rhdp ».

Amadou Koné (Ministre Rdr) : « Des gens tapis dans l’ombre sont en train de préparer des listes indépendantes contre les listes Rhdp »

« Nous avons à l’unanimité accepté que nous allions donc à ce parti unifié, et le Rdr est toujours dans cette position. Ce que nous devons faire et allons faire, c’est de parler aux uns aux autres, à tous les Ivoiriens, même à ceux qui ne sont pas membre du Rhdp, de nous rejoindre dans le parti unifié. Il est important que nous ayons un parti unifié, un parti solide. Il est important que nous travaillions à ce qu’il y ait la paix et la stabilité. Ce sont les préalables au développement. Bouaké ici sait ce que c’est que la stabilité, ce que c’est que la paix. Le Rhdp était pour nous un maillon de la chaine, qui devait aboutir au parti unifié. Beaucoup d’actions ont été menées récemment au niveau des partis du Rhdp. Au niveau du Rdr, du Pit, de l’Udpci, les partis ont décidé d’aller en parti unifié. Je voudrais que vous vous joignez a moi pour expliquer aux uns aux autres d’aller vers le parti unifié, vers la stabilité.

Dans le cadre du Rhdp, nous avons connus beaucoup de progrès ensemble, nous sommes en train de gouverner ensemble. Les résultats que nous avons obtenus sont des résultats que nous avons obtenus ensemble, parce qu’ensemble nous avons pu stabiliser le pays, nous avons fait en sorte que la Côte d’Ivoire redevienne le pays que nous avons connu. Nous avons fait qu’ensemble le travail qu’avait accompli le président Houphouët soit engagé à nouveau, parce qu’il avait été détruit à un moment donné, et que nous puissions connaitre des progrès nobles. Il faut que nous franchissions le pas pour aller vers le parti unifié. Il faut que cet engagement que nous avons tous pris, et je suis sûr que cet engagement sera respecté, et que nous y arrivions. On entend beaucoup de choses, mais il ne faut pas se laisser perturber. Depuis un temps, le président nous a montré qu’il était capable de nous guider, et il nous a guidés. Nous avons d’importants défis à relever dans le pays. Seule la Constitution que nous respecterons, si la Constitution le permet, que les conditions l’exigent, c’est nous ici à Bouaké qui allons être les premiers à demander à Alassane Ouattara de faire un troisième mandat. C’est nous qui allons lui demander de faire un 3eme mandat si les conditions l’exigent et  la Constitution le permet. Alignons-nous derrière le président de la République. Bouaké aura sa part. Parlant de la liste électorale, dans quelques jours nous allons commencer la révision de la liste électorale. I y a un travail important qui se fait au niveau du Rdr. Le combat que nous menons nous permet de choisir qui nous voulons. Nous sommes obligés de nous inscrire sur la liste électorale. Nous devons le faire, parce que c’est un droit que vous avez acquis. Nous devons le faire parce que c’est mature. Vous avez le droit de voter, le combat n’est pas finis, inscrivez-vous sur la liste électorale parce qu’il y a des gens qui sont tapis dans l’ombre, qui sont en train de préparer des listes indépendantes contre les listes Rhdp. Ceux qui sont tapis dans l’ombre sont en train de s’inscrire sur la liste électorale. Les candidats du Rhdp doivent gagner dans toutes les élections. Je voudrais compter sur vous ».

 

 Propos recueillis par Simon DEBAMELA, à Bouaké  

Simon De BAMELA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2