Dissensions entre Pdci et Rhdp, présidetielle 2020 : Depuis Paris, Félix Anoblé fait une importante révélation sur Bédié


11/11/2018
Dissensions entre Pdci et Rhdp, présidetielle 2020 : Depuis Paris, Félix Anoblé fait une importante révélation sur Bédié
Félix Anoblé, l'un des émissaires du parti unifié, Rhdp, à Paris

Trois ministres et une vice-présidente de l’Assemblée nationale : Danho Paulin, Touré Mamadou, Félix Anoblé et Belmonde Dogbo. C’est le commando dépêché à Paris pour « rétablir la vérité » sur les dissensions actuelles entre le Rhdp et le Pdci, et évoquer plus généralement la situation politique en Côte d’Ivoire.

« M. Bédié, mon père, veut être président de la République. Je n’y croyais pas jusqu’au jour où dans une discussion il me le sort clairement », a révélé le Secrétaire d’Etat, Félix Anoblé lors d’une conférence publique à Paris. Selon lui, c’est le secrétaire exécutif du Pdci, Maurice Kacou Guikahué, qui est à l’origine de la crise entre le Pdci et le Rhdp. « M. Guikahué et un groupuscule d’amis ont convaincu le président Bédié qu’il doit être candidat à l’élection présidentielle de 2020. Ils lui ont fait accepter, c’est au tour du président Ouattara de lui faire la passe en 2020 », a expliqué Félix Anoblé. Avant de prévenir sur les dangers à voir perdurer cette crise entre les alliés d’hier.

Selon lui, ce sont les intérêts personnels de certains qui ont créé ces problèmes entre le Pdci et le Rhdp. « On gagnerait à trouver le ‘gôpô’ qu’il faut pour dégager Guikahué aux côtés de Bédié pour que la Côte d’Ivoire avance », a-t-il martelé. Avant de préciser que le Rhdp se veut une force politique capable de garantir la stabilité sociale sur un long terme en Côte d’Ivoire pour aboutir au développement du parti.

Pour sa part, le ministre Danho Paulin a fait savoir que le Rhdp est la seule force politique du pays qui a un encrage national. Il en veut pour preuve, les dernières élections locales du 13 octobre 2018 qui faisait figure de test, selon lui, avant 2020. « C'était des élections capitales qui ont permis de mesurer les forces politiques en présence en Côte d'Ivoire. Et dans cette pesée démocratique, c'est le Rhdp qui est sorti vainqueur », a-t-il ajouté.

Le ministre Touré Mamadou, quant à lui, a interpellé le ministre Jean Louis Billon du Pdci, l'invitant de cesser de distiller des rumeurs sur de prétendus achats d’élus indépendants et à un débat face aux Ivoiriens. « Nous voulons de vrais débats, et j’espère que nous aurons de vrais débats. Pour que les Ivoiriens sachent distinguer le vrai de l’ivrai», a indiqué Touré Mamadou. « Les débats purement égoïstes, qui ramènent à des ambitions personnelles avec des égos surdimensionnés, ne nous intéressent pas. Nous avons décidé de jouer collectif au Rhdp pour la Côte d’Ivoire », a fait savoir l’actuel porte-parole du Rdr.

Concernant les contestations découlant des dernières élections, il a fait savoir qu’au sein du Rhdp, ils ont estimé que, suite aux fraudes constatées, son groupement politique a décidé de recourir à la justice en saisissant la chambre administrative du Conseil constitutionnel. « Nous sommes la première force politique en Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

 

Gérard KONE

Correspondant à Paris

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2