Tanda : Élection au Conseil Régional

Les ministres Adjoumani et Yaya Ouattara divisés

Des militants prennent position
31/08/2012
Pour certains militants de la Jpdci, la volonté du ministre Adjoumani de postuler au Conseil régional est une ambition légitime (Ph. d'archives)
L'heure n'est pas à la sérénité dans la région du Gontougo (ex région du Zanzan). Et pour cause, en prélude aux élections du Conseil Régional, une guerre larvée est née entre le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani dont la candidature est suscitée par des chefs du village et l'ancien ministre Yaya Ouattara, vice-président du Pdci-Rda.

C'est dans cette atmosphère agitée qu'un membre de la Coordination départementale de la Jeunesse du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (JPDCI) du Gontougo, donne de la voix sous le couvert de l'anonymat. A l'en croire, l'un des principes démocratiques est la liberté pour tout citoyen (qui en a les capacités) de se lancer dans une course électorale. Et que seul les électeurs dont il sollicite les suffrages, ont le pouvoir de le sanctionner ou non. ''Le Chef de l'Etat lui-même ne voit pas d'un mauvais oeil le cumul de postes. Et c'est à juste titre qu'il a encouragé tous ses ministres à compétir dans le cadre des élections législatives dernières'', a réagi notre interlocuteur, non sans commenter la position du ministre Yaya Ouattara qui s'opposerait au cumul de postes dans la région du Gontougo. ''C'est dommage que le ministre Yaya Ouattara soit en première ligne dans ce débat. En tant que vice-président de notre parti, il devrait plutôt être le dernier recours, l'arbitre qui viendrait départager les cadres qui ont tous des ambitions aussi légitimes. Malheureusement, il a pris fait et cause pour ceux qui ne veulent pas de la candidature du ministre Adjoumani. Or, ce sont au total 71 chefs qui sont venus récemment donner leur bénédiction au ministre Kouassi Adjoumani, tout comme 4 des 5 députés Pdci et un autre du MFA, dans la course à l'élection au Conseil Régional'', s'est-il justifié. Au total, le membre de la Coordination de la JPDCI de Tanda note qu'il est malsain de ramener une élection à une question de personne. Pourtant, il faut privilégier le rapport que le candidat potentiel entretient avec la population. En la matière, s'est-il convaincu, le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani a ce profil pour garantir la victoire du parti sexagénaire dans la Région du Gontougo.

G. DE GNAMIEN

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter