PDCI –RDA, LEGISLATIVES 2011, SORT DES INDEPENDANTS

Le ministre Guikahué charge : « Le congrès sera le lieu où nous nous parlerons »

Son appel à KKB et aux militants
12/02/2012
Le ministre Guikahué
Les bruits au sein de la famille du Pdci-Rda continuent de susciter diverses réactions de la part de certains barons de ce parti. Et le malaise prend de plus en plus forme. Si l’on s’en tient aux propos discourtois des uns envers les autres relayés par la presse.

Face à la teneur des incompréhensions qui pourraient avoir des répercutions préjudiciables sur la base, le délégué départemental du Pdci à Gagnoa, Maurice Kacou Guikahué est récemment monté au créneau depuis sa ville natale pour calmer les ardeurs. D’emblée, le professeur Guikahué a rappelé que le Pdci est un parti politique avec des organes bien structurés et « une méthode de travail » qui lui confère chaque cinq (5) ans la tenue d’un congrès.

A l’en croire, si l’on se réfère à la récente sortie du président Bédié, ce dernier a déjà tranché sur la polémique autour du prochain congrès qui aura bel et bien lieu cette année à la fin des différentes échéances électorales.

Se fondant sur ces arguments, l’ex-ministre de la Santé du gouvernement Duncan invite les militants à la patience. « Le Pdci-Rda est un parti qui a ses organes et une méthode de travail. Il est dit que tous les 5 ans, il y a un congrès et le président Bédié a été clair. Il a dit que lorsque nous allons finir toutes les élections, nous irons au congrès. Donc que les gens patientent », a-t-il soutenu.Toujours selon le ministre Guikahué, ces assises seront l’occasion pour faire les grands déballages. « Ce sera le lieu où nous nous parlerons », a-t-il indiqué. En outre, le secrétaire général adjoint du plus vieux parti politique de la Cote d’Ivoire est revenu sur la performance du Pdci aux dernières législatives. « Il y a eu des mutations en Côte d’Ivoire et le paysage politique s’est reconstitué. Il y a eu une recomposition en 1990, 1994, 2000 et en 2010. Il y a des gens qui font un arrêt sur 1970 ou 1980 comme si nous étions à ces années-là. Le Pdci a subi des courants, d’abord un coup d’Etat et le Pdci a perdu les présidentielles de 2010. Ce sont des choses qui s’accumulent et dans un système présidentiel, le président est la clé de voute. Donc il ne faut pas se mettre dans la tête qu’on allait battre le Rdr aux élections législatives », a-t-il relevé. Avant d'ajouter : « On l’a vu avec le Fpi, avant que Gbagbo ne vienne au pouvoir en 2000, le Fpi n’avait que 30 députés mais le nombre est monté à 96 élus. Donc, il a eu 66 députés de plus. Même dans les zones où le Fpi n’était pas implanté, il a gagné, c’est ce qu’on appelle la dynamique de la victoire ». Aux yeux de Guikahué, la victoire du Rdr aux législatives n’est pas une surprise, bien au contraire, c’est l’ordre normal des choses. « Si le nombre des indépendants était supérieur à ceux que nous avions proposé, on pouvait dire qu’il y avait problème au Pdci. Mais ils ne représentent que 0,07%. Nos choix sont au dessus des indépendants », a-t-il déclaré. A cause des indépendants, poursuit l'orateur, le Pdci a perdu 10 postes et cela a diminué les voix de ses représentants. « Ça veut dire que nous sommes dans le vrai au Pdci. Je demande aux militants de mettre balle à terre. Notre problème, c’est le terrain. Le Pdci n’a pas été ridicule. Le parti est solidement implanté au vu de toutes les analyses », a précisé le délégué départemental du plus vieux politique de Côte d'Ivoire, avant de clore le chapitre des candidats indépendants issus du Pdci.

A ce sujet, le ministre Guikahué a été sans détour. « C’est le congrès qui va décider du sort des indisciplinés du Pdci », a-t-il conclu.

Venance KOKORA à Gagnoa

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome