Depuis Paris, Soro défie encore le régime Ouattara : « Il n'est pas dit que moi, Soro, je resterai en exil. »


26/10/2019
Depuis Paris, Soro défie encore le régime Ouattara : « Il n'est pas dit que moi, Soro, je resterai en exil. »
Guillaume Soro est toujours hors du pays.

Guillaume Kigbafori Soro ne rentrera pas à Abidjan, cette semaine qui tire à sa fin. Mais il est convaincu qu'il regagnera très bientôt son pays. De fait, après le lancement de son mouvement dénommé « Générations et peuples solidaires » (Gps), à Paris, la capitale française, mardi 22 octobre 2019, le président du Comité politique (Cp) a invité à dîner, mercredi 23 octobre, toujours dans la capitale française, des journalistes. Une sorte de dîner de presse, qui lui a permis de se prononcer sur diverses questions d'ordre politique.

L'ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, selon nos sources, s'est prêté au jeu des questions-réponses dont sont friands les journalistes en pareille circonstance. Un jeu qu'il apprécie lui-même. Ainsi, questionné sur une probable action visant à l'écarter de l'élection présidentielle d'octobre 2020, Guillaume Soro, qui s'est déjà déclaré candidat, a lâché : « vous craignez que Alassane Ouattara écarte injustement ma candidature ? Ouattara qui a été écarté de la présidentielle, des législatives, dont la candidature a été imposée par l’accord de Pretoria que j’ai durement négocié peut-il écarter ma candidature ? »

Il a surtout réagi à son changement de calendrier. En effet, le président du Gps devrait prolonger son séjour européen, lui qui avait annoncé sur les antennes de France 24 et de la Radio France internationale (Rfi), vendredi 18 octobre 2019, qu'il rentrerait dans son pays dans la semaine. « Il n'est pas dit que moi, Soro Guillaume, je resterai en exil. Je rentrerai bel et bien en Côte d'Ivoire. Si on veut m'arrêter, on verra. J'ai déjà été arrêté 6 fois, donc je ne crains rien », a martelé le député de Ferkessédougou.

Il ne s'est pas arrêté là. Guillaume Soro a laissé entendre qu'il a, lui aussi, des contacts, qu'il connaît lui aussi le système et surtout, qu'il est tout aussi « puissant » que ses adversaires. « Vous dites que j’ai des ennemis puissants. Dites-leur que moi aussi je suis un adversaire puissant ! », a-t-il bombé le torse.

Faut-il le noter, Guillaume Soro poursuit son offensive européenne. Après l'Espagne, il séjournera encore quelque temps en occident, avant un éventuel retour au bercail.

 

Hervé KPODION

 

 

Hervé Kpodion

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome